Des débris à profusion derrière l’ancienne quincaillerie BMR Matco

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Des débris à profusion derrière l’ancienne quincaillerie BMR Matco
De nombreux débris jonchent le sol sur une distance de plusieurs dizaines de mètres. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

Une grande quantité de déchets se trouvent dans la pente menant à la rivière Chaudière derrière le bâtiment de la quincaillerie BMR Matco située sur le boulevard Lacroix à Saint-Georges.

La situation a été rapportée au Journal par un lecteur, qualifiant l’endroit de «dépotoir à ciel ouvert». Comme l’on peut le voir sur la photo, de nombreux débris jonchent le sol sur une distance de plusieurs dizaines de mètres.

Des résidents du secteur ouest souhaitaient également dénoncer la situation. «Si c’était nous qui avions laissé des déchets sur le bord de la rivière, cela ferait longtemps que nous nous serions fait dire de ramasser», estimaient-ils.

Ceux-ci ont aussi précisé que ce n’est pas la première année que des ordures se retrouvent à cet endroit. «Ils les ramassaient chaque année», ont-ils cependant nuancé.

La vice-présidente Communications de BMR, Stéphanie Couturier, mentionne que l’entreprise s’occupe de la situation. «Une équipe sera sur place cette semaine pour planifier le nettoyage du terrain, y compris de la pente derrière le bâtiment, et tout sera fait d’ici la fin du mois», a-t-elle indiqué en entrevue le mercredi 8 mai.

«Tout sera fait et nous partirons en bon citoyen comme nous le faisons toujours», a-t-elle assuré.

D’ici la fin du mois de mai, BMR procédera au déménagement de tous les matériaux qui se trouvent dans la cour pour les relocaliser, que ce soit à la nouvelle succursale sur le boulevard Dionne, ou ailleurs.

De son côté, la ville de Saint-Georges a indiqué qu’un avis d’infraction sera remis à l’entreprise dans le cadre du règlement sur les nuisances. «L’entreprise devra obtempérer dans le délai prescrit par l’avis sinon une amende lui sera remise», a affirmé la ville.

Cette dernière n’a pas précisé le délai qui est accordé, car la durée peut varier au cas par cas.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des