Des jeux de société pour traverser le confinement

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Des jeux de société pour traverser le confinement
Parmi les suggestions de Jean-Philippe Doyon de L’École du jeu, on retrouve The Crew, un jeu de cartes coopératif durant lequel on ne peut pas parler. (Photo : Gracieuseté)

En ce temps des Fêtes marqué par le confinement, les jeux de société constitueront un bon moyen pour passer le temps en famille.

Toutefois, le nombre de jeux sur le marché ne cesse de croître. Pour encourager la découverte des plus récents titres, le journal s’est entretenu avec Jean-Philippe Doyon, qui a créé la chaîne YouTube L’École du jeu, dont le but est justement de faire découvrir et d’expliquer de nouveaux jeux.

M. Doyon, de Notre-Dame-des-Pins, a identifié trois nouveautés sorties en 2020 pour toute la famille. Le premier, intitulé Coatl, est un jeu québécois qui s’inspire de la civilisation aztèque. On peut y jouer seul, et ce, jusqu’à quatre joueurs. « Le but est de récupérer différents morceaux qui vont nous permettre de construire un gigantesque serpent à plumes », décrit-il. Le Beauceron vante également le matériel du jeu qu’il qualifie de magnifique.

Le second a aussi été créé au Québec. Il s’agit de Zombie Teens. « C’est un jeu coopératif pour deux à quatre joueurs. Il faut donc travailler ensemble pour remporter la partie », mentionne-t-il.

L’objectif est de défendre la ville contre une invasion de zombies. Le jeu demeure accessible pour les enfants et les adolescents. Il n’y a rien de macabre ou d’effrayant.

« Ce qui est intéressant dans ce jeu est qu’il contient des enveloppes scellées qu’on va ouvrir à certains moments. Elles vont ajouter de nouveaux éléments et de nouvelles règles », explique M. Doyon.

Le troisième titre qui a retenu son attention est un jeu de cartes appelé The Crew. « C’est un jeu qui risque d’intéresser particulièrement ceux qui aiment les jeux de cartes comme le Pique atout ou le Bridge », estime-t-il.

The Crew se joue de deux à cinq joueurs. « Ce qui est particulier, c’est qu’il est coopératif, mais les joueurs n’ont pas le droit de se parler. On doit trouver d’autres façons pour se mettre d’accord et jouer les cartes au bon moment pour atteindre notre objectif », détaille M. Doyon.

Ce dernier a également deux suggestions pour les personnes seules, soit Goblivion, un jeu stratégique québécois de type tower defense. Il se joue seul, mais aussi à deux.

Le second s’intitule Sherlock Holmes Détective-conseil, un jeu d’enquête où l’on personnifie le célèbre détective et l’on tente de résoudre des crimes ou des mystères survenus à Londres au XIXe siècle. « Il s’adresse aux personnes qui aiment la lecture et qui aiment réfléchir », mentionne-t-il.

L’École du jeu

La chaîne YouTube L’École du jeu est dédiée aux jeux de société modernes. Elle a été créée par M. Doyon en 2015. Il a été rejoint ensuite par Vincent Beaulac et Sylvain Lacroix.

L’objectif des trois comparses est de partager leur passion pour l’univers ludique et promouvoir le jeu de société sous ses différentes formes et à différents publics, y compris pour les joueurs plus expérimentés.

Le trio a d’ailleurs lancé une vidéo pour proposer dix suggestions de cadeaux pour Noël. Vous pouvez d’ailleurs regarder la vidéo ci-dessous.

L’École du jeu a aussi lancé une campagne sur Patreon où il est possible de donner un certain montant d’argent par mois en échange de diverses récompenses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires