Des prêts totalisant 13,5 M$ pour six entreprises beauceronnes

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Des prêts totalisant 13,5 M$ pour six entreprises beauceronnes
Le Groupe Beaubois a reçu 5,2 M$, soit 4,2 M$ des fonds propres d'Investissement Québec et 1 M$ du Fonds de développement économique du gouvernement du Québec, géré par Investissement Québec. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Archives)

Six entreprises beauceronnes reçoivent un montant total de 13,5 M$ sous forme de prêts provenant d’Investissement Québec et du gouvernement du Québec. L’annonce a été faite le 11 février lors d’une conférence de presse virtuelle.

Le Groupe Beaubois, Ultima Fenestration, Sinto et Turbo Images, toutes situées à Saint-Georges, ainsi qu’Altrum à Saint-Martin et Deflex Composite à Saint-Victor. Respectivement, ces entreprises obtiennent des prêts de 5,2 M$, de 2 M$, de 1,6 M$, 0,966 M$, 2 M$ et 1,64 M$.

« Dans le contexte actuel, nous avons besoin plus que jamais d’investir dans nos entreprises pour relancer l’économie. Avec l’annonce d’aujourd’hui, nous pouvons dire que la relance est amorcée en Beauce », soutient le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin.

Ces sommes leur permettront entre autres de mettre en place différents projets afin d’améliorer leur efficacité, d’augmenter leur productivité et d’assurer leur compétitivité sur leurs marchés respectifs. Elles leur serviront à réaliser des projets totalisant des investissements de plus de 24 M$ dans la région et aideront à consolider près de 600 emplois dans la région et en créer 42 nouveaux.

« Ces six projets s’inscrivent dans la mise en valeur de nos expertises régionales et manufacturières, ici comme à l’international », commente la directrice régionale principale, Chaudière-Appalaches d’Investissement Québec, Sonya Cliche.

Par exemple, le Groupe Beaubois pourra ainsi amorcer une transformation numérique, qui allie la connectivité, la robotisation et l’automatisation. Cela lui permettra d’augmenter l’efficacité de son usine et d’assurer sa compétitivité sur le marché nord-américain.

Industrie 4.0

Du côté de Deflex Composite, elle utilisera le montant obtenu pour mettre en branle un projet 4.0 et acheter de nouveaux équipements qui lui serviront à maximiser l’efficacité de ses activités et à améliorer ses installations. « Les investissements diminueront le nombre de tâches répétitives que les employés auront à faire, réduisant les risques de blessures, en plus d’économiser de 18 à 20 % des matières premières utilisées », indique le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, qui précise que quatre emplois seront créés.

Chez Turbo Images, l’argent sera utilisé pour l’achat de nouveaux équipements innovants afin de conserver sa place enviable dans l’industrie du lettrage publicitaire pour véhicules. « Nous avions beaucoup de beaux projets en 2019, notamment l’agrandissement de notre usine. Avec la pandémie qui est arrivée en 2020, nous les avons mis sur pause quelques semaines avant de décider d’aller quand même de l’avant. Investissement Québec nous a appuyés dans nos démarches », commente le président-directeur général, Pier Veilleux.

Ce dernier prévoit investir dans l’industrie 4.0 d’ici deux à trois ans pour rendre l’entreprise encore plus performante. « Il existe tellement d’outils aujourd’hui. Le 4.0 va nous permettre d’avoir le recul nécessaire pour voir l’ensemble de la forêt, ce qui va nous aider à prendre les bonnes décisions », explique-t-il, ajoutant que 20 à 25 emplois seront créés au cours de cette période.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gilles Martin
Gilles Martin
1 mois

Bravo. Une belle nouvelle économique pour la Beauce. Bravo à notre gouvernement d’aider nos entrepreneurs. Les oiseaux de malheurs peuvent se raviser.