Des solutions pour la pénurie de main-d’oeuvre à la Journée RH en Beauce

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Des solutions pour la pénurie de main-d’oeuvre à la Journée RH en Beauce
Le chroniqueur du journal Les Affaires, Olivier Schmouker, a présenté plusieurs statistiques sur la pénurie de main-d'oeuvre, (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

Un nombre record de 204 personnes ont pris part à la Journée ressource humaine (RH) en Beauce qui s’est tenue le 8 mai au Georgesville sous le thème: «Pénurie de main-d’œuvre… idées innovantes, solutions inspirantes».

Le comité organisateur a opté pour ce sujet afin d’offrir des solutions concrètes aux responsables des ressources humaines des entreprises de la région.

Avec un taux de postes vacants de 3,2 %, le Québec est la province où la pénurie de main-d’œuvre sévit le plus. En Chaudière-Appalaches, ce taux est de 4,1 %, soit l’un des plus élevés au pays.

Le premier conférencier de la journée, le chroniqueur du journal Les Affaires, Olivier Schmouker, a détaillé davantage ces statistiques, soulignant qu’à l’heure actuelle, il y a 7470 emplois disponibles dans la région, en plus d’aborder certaines pistes de solutions.

Celui-ci affirme ensuite que le problème ne se situe peut-être pas au niveau du manque d’employés, mais plutôt au niveau du manque de «bons employeurs». «Aujourd’hui, on ne peut plus fonctionner comme on le faisait hier, que ce soit pour recruter, pour gérer les RH, pour développer les talents à l’interne et également pour piloter nos entreprises», énumère le conférencier.

Ces quatre points font partie des solutions pour contrer la pénurie de main-d’œuvre. «M. Schmouker a parlé des grandes solutions en général, mais les gens avaient le choix de deux ateliers sur les quatre proposés et c’est justement pour aller voir plus en profondeur chacune des solutions», indique la coordonnatrice de l’événement, Anne-Marie Lessard

Les participants avaient ainsi le choix entre l’atelier de HRM Groupe, intitulé «De l’attraction à l’expérience employée», celui sur l’immigration offert par Québec International et Ferme Québec, celui sur l’organisation du travail présenté par Patrimoine RH ou l’atelier «Fidéliser en développant les compétences des employés» d’Amplio stratégies et Illuxi.

Une seconde conférence est proposée en après-midi. Le criminologue belge, Fred Colantonio, a traité le thème de l’échec. «Les responsables en ressources humaines vivent beaucoup d’échecs, car on a de la difficulté à recruter, on a beaucoup de refus et de personnes qui ne se présentent pas en entrevue, alors on vit énormément le sentiment d’échec», indique Mme Lessard.

L’objectif de M. Colantonio était donc de donner des conseils pour se montrer déterminé et résilient face à l’échec.

La Journée RH en Beauce en est à sa 18e édition et continue d’accueillir de plus en plus de participants. Elle est organisée par le bureau de Services Québec de Saint-Georges, en collaboration avec le Conseil économique de Beauce.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des