Des subventions totalisant 70 000 $ pour deux organismes de la région

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Des subventions totalisant 70 000 $ pour deux organismes de la région
La directrice de la Maison des jeunes Beauce-Sartigan, Julie Barrette, la directrice générale de la Maison de la famille Beauce-Etchemins, Sandra Fournier, et le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

La Maison de la famille Beauce-Etchemins (MFBE) et la Maison des jeunes Beauce-Sartigan (MDJ) se partageront une aide financière de 70 000 $. L’argent servira à l’implantation de deux nouveaux projets.

Dans un premier temps, la MDJ recevra 50 000 $ du Secrétariat à la jeunesse pour mettre en place le projet Les incroyables ados.

Celui-ci consiste à créer une escouade de jeunes qui feront de bonnes actions à Saint-Georges et Saint-Martin. «Ils seront supervisés par un comité, mais ils choisiront eux-mêmes les actions à mener. C’est un projet qui sera fait par eux et pour eux», indique la directrice de la Maison des jeunes, Julie Barrette.

L’initiative comporte un deuxième volet qui sera réalisé à Saint-Honoré. Il s’agit d’une activité de réseautage pour les jeunes entrepreneurs de la municipalité, âgés de 12 à 35 ans.

«Le projet global vise à augmenter le sentiment d’appartenance des jeunes à leur milieu, faciliter leur insertion et leur inspirer de bonnes habitudes de vie. […] Les incroyables ados contribueront à contrer l’exode des jeunes vers les grands centres et le décrochage scolaire», ajoute Mme Barrette.

Maison de la famille

Du côté de la MFBE, l’organisme recevra une somme de 20 000 $ du ministère de la Famille. La Maison de la famille souhaite rejoindre davantage la population.

L’argent sera donc utilisé pour ouvrir un soir de plus par semaine. Il s’agissait de l’une des demandes qui étaient ressorties d’une consultation menée en 2015. «Il y aura toujours deux intervenants à la Maison de la famille les lundis soirs jusqu’à 20h dès le lundi 29 avril», mentionne la directrice générale, Sandra Fournier.

De plus, l’aide financière permettra aussi d’avoir un intervenant assigné à se déplacer dans les 14 municipalités rurales de son territoire. «Ce volet a pour but de rejoindre les familles qui ne peuvent pas se déplacer à Saint-Georges», poursuit-elle.

L’annonce a été faite le 24 avril par le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin. «La trame de fond de ces deux projets est l’égalité des chances. C’est de permettre à chaque jeune et chaque jeune famille de pouvoir réaliser ses rêves et d’atteindre son plein potentiel», affirme celui qui est aussi l’adjoint parlementaire du premier ministre, volet jeunesse.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des