Dévoué et empathique depuis 70 ans envers son prochain

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Dévoué et empathique depuis 70 ans envers son prochain
En raison du COVID-19, Paul-Émile Champagne a reçu sa médaille et son certificat du lieutenant-gouverneur par la poste, le 14 avril. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Paul-Eugène Champagne, 94 ans, a reçu la médaille du lieutenant-gouverneur pour les aînés. Natif et résident de Saint-Honoré-de-Shenley, il offre un soutien inestimable au sein de la communauté depuis sept décennies.

Né le 3 février 1926, Paul-Eugène Champagne a d’abord aidé son prochain en joignant les Chevaliers de Colomb. Cofondateur du chapitre de Saint-Honoré-de-Shenley, il a été dévasté par l’incendie du centre communautaire le 29 avril 2012. Bâti par le curé Thomas Ennis en 1940, le centre appartenait aux Chevaliers de Colomb.

«Dans toutes mes expériences comme chevalier, la collecte de fonds pour aider à construire le nouveau centre multifonctionnel a été la plus enrichissante. Ça me faisait mal au coeur de perdre ce bâtiment», dit M. Champagne, désigné membre à vie du chapitre local.

Empathique envers les malades, Paul-Eugène Champagne a été très présent auprès des personnes en perte d’autonomie. Beau temps comme mauvais temps, il a donné la communion à domicile pendant 25 ans.

Paul-Eugène Champagne a déjà élevé des canaris et dirigé sa propre ferme laitière.

«J’avais ma formation pour donner la communion et célébrer la parole de Dieu. À l’église, on m’appelait souvent pour lire des épîtres aux messes et funérailles. Je ne voulais pas être marguillier. Je préférais offrir mon aide dans la paroisse», mentionne M. Champagne.

Il se rappelle notamment une visite à un homme paralysé en fauteuil roulant. «Juste en plaçant ma main sur son épaule, il se mettait à rire. Sinon, il parlait et souriait rarement», affirme celui-ci.

Durant cinq ans, Paul-Eugène Champagne a aussi donné du temps auprès des personnes en fin de vie, à la Maison Catherine de Longpré. «Je l’ai fait avec mon épouse (Fabienne Gilbert) jusqu’à son décès en 2009. Nous étions présents à toutes les étapes, y compris pour préparer le mort vers son dernier repos», précise-t-il.

Sous-sol de souvenirs

Sur la scène agricole, Paul-Eugène Champagne a été propriétaire d’une ferme laitière pendant plus de 30 ans.

Fondateur de la branche locale de l’Union des producteurs agricoles (UPA) avant les fusions, il a siégé au conseil municipal de Saint-Honoré-de-Shenley, le temps d’un mandat. «Je me suis aussi présenté à la mairie, mais j’ai perdu», indique-t-il.

Une visite au sous-sol de son domicile témoigne de ses réussites personnelles. Plusieurs trophées gagnés dans des expositions agricoles, ainsi que des certificats de l’UPA et des Chevaliers de Colomb, meublent cette partie de la maison.

Catholique pratiquant, Paul-Eugène a son propre autel au sous-sol.

Ancien éleveur de canaris, Paul-Eugène Champagne en a conservé quelques-uns. On observe sur les murs et étagères l’importance de la religion catholique dans son quotidien. Il a même conçu son propre autel.

«J’aurais voulu être un prêtre. J’ai trouvé une autre façon de faire le bien. Je récite mon chapelet tous les matins et soirs. Le Seigneur est toujours présent avec moi», dit M. Champagne.

À 94 ans, il est complètement autonome. Père de deux enfants, ce dernier a également 11 petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants. «Je vis dans ma maison et je conduis ma voiture. Le docteur dit que je suis en pleine forme. Je n’ai jamais bu ou fumé. J’ai eu un zona sévère, dont je suis guéri depuis deux ans», explique-t-il.

En raison du COVID-19, Paul-Émile Champagne a reçu sa médaille et son certificat du lieutenant-gouverneur par la poste, le 14 avril. «Ça me touche beaucoup, mais je reste humble. Pour moi, il faut donner sans rien attendre en retour», conclut le nonagénaire.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
DY Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
DY
Invité
DY

@Journaliste
Erreur dans le titre? Emphatique et empathique sont deux mots aux sens très différents…
Je crois que vous auriez dû écrire : Empathique .