Divisible: un individu éclaté en cinq traits de personnalité

Divisible: un individu éclaté en cinq traits de personnalité
La troupe Ample Man Danse est composée des danseurs Jennifer Casimir, Claude Bellemare, Romain Gailhaguet, Simon Ampleman et Émilie Demers.

Les danseurs de la compagnie Ample Man Danse, soit Simon Ampleman, Claude Bellemare, Émilie Demers, Jennifer Casimir et Romain Gailhaguet, monteront sur les planches de la salle Alphonse-Desjardins du Cégep Beauce-Appalaches le jeudi 14 février, afin de présenter aux Beaucerons leur spectacle intitulé Divisible. Devant les spectateurs dès 20h, ils incarneront divers traits de personnalité.

Respectivement originaires de Québec, Mascouche, Lachute, Montréal et Toulouse, en France, les cinq interprètes, sous la supervision de leur chorégraphe et collègue danseur Simon Ampleman, offriront au public de Saint-Georges une chorégraphie athlétique sur une musique rythmée. La prestation durera environ 55 minutes.

«Nous sommes assez différents les uns des autres, de par notre façon de bouger et de danser. Deux d’entre nous sont issus du milieu du breakdance. Les trois autres, dont je fais partie, proviennent du monde de la danse contemporaine», explique Simon Ampleman.

Ces derniers ont d’ailleurs collaboré ensemble à quelques reprises pendant de nombreuses années, sur une période de trois à dix ans pour la plupart, certains professionnellement et d’autres durant leur parcours scolaire. «Il y a une belle diversité d’artistes au sein de notre troupe. Nous sommes tissés très serrés», ajoute-t-il.

Traits de caractère distincts

Le thème de l’identité se retrouvera au cœur de cette proposition artistique. «Chaque individu a la possibilité de se diviser en plusieurs traits de personnalité. C’est ce que nous allons tâcher de faire ressortir avec notre numéro», précise le principal intéressé.

Selon le chorégraphe, Divisible se veut également une opportunité de mettre de l’avant «la richesse humaine qui nous entoure et qui nous transforme».

«J’explore l’idée que nos capacités soient ancrées en nous depuis notre naissance et que c’est la vie qui nous amène à développer nos compétences en tant qu’êtres humains. Bien qu’une personne n’ait jamais fait face à une situation en particulier — être témoin d’un accident par exemple — elle saura possiblement quels gestes poser, sans y avoir été exposée dans le passé», assure-t-il.

Sur scène, les danseurs seront vêtus de chandails à capuchons blancs, qui symbolisent une coquille protégeant chacun de lui-même et du monde extérieur.

«Les spectateurs auront l’occasion de découvrir à quel moment nous enlèverons ce vêtement pour enfin s’ouvrir aux gens autour de nous et devenir la personne que nous souhaitons vraiment être, si jamais nous décidons de nous en départir. Ils pourront aussi voir qui le gardera jusqu’à la fin et apprendre pourquoi», renchérit M. Ampleman.

Le talent d’ici en vedette

Notons que des jeunes de la Beauce seront mis de l’avant au début de ce spectacle. «Nous allons créer une chorégraphie de trois à quatre minutes en compagnie des jeunes de la région qui suivent des cours de danse avec l’enseignante Anne Bellavance. Ceux-ci assureront la première partie de la soirée», conclut-il.

Il est possible de se procurer des billets pour cet événement en se rendant à la billetterie des Amants de la Scène, en téléphonant au 418-228-2455 ou encore en visitant le site Web du diffuseur. Il en coûtera 30 $ aux intéressés.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des