Encore la vitesse…

Par superadmin
Encore la vitesse…
(Photo : Depositphotos)

Pour faire suite à l’article paru dans le journal L’Éclaireur-Progrès du 19 juin dernier, il me fait plaisir d’appuyer Mme Marie-Claude Lapointe dans sa revendication pour faire réduire la vitesse dans certaines rues et avenues de Ville de St-Georges.

En ce qui me concerne, je demeure sur la 2e Avenue (secteur Est) et j’ai déjà écrit 2 fois plutôt qu’une à M. Jean McCollough pour lui faire part de la situation et je n’ai jamais eu de réponse. Je lui demandais s’il était possible d’installer un panneau d’arrêt obligatoire au coin de la 140e Rue et de la 2e Avenue de façon à faire ralentir les automobilistes qui circulent trop rapidement. Et lorsque j’écris trop rapidement, je n’exagère pas. Il arrive très souvent que certains circulent à plus de 60, 70 et même 80 km/h sur cette avenue lorsque la limite est de 50 km/h. Et ce n’est pas seulement les automobilistes : il a ces fameux pick-up, les autobus scolaires (occasionnellement), les motos, camions de livraison, camion-remorque (occasionnel), etc. Depuis plus de 5 ans que je demeure sur la 2e Avenue, je crois que la circulation a presque doublé, et c’est pire lorsqu’il y a des travaux au centre-ville et que le détour se fait par la 2e.

J’ai même ajouté à mes courriels envoyés à M. Jean McCollough d’installer le radar pédagogique sur la 2e Avenue (il y a plusieurs endroits très faciles d’accès et très en vue) et encore une fois aucune réponse. Est-ce que c’est vraiment utile un radar pédagogique?

Il arrive à l’occasion que des policiers s’installent en face d’un immeuble (2e Avenue) pour surveiller, avec radar évidemment, la vitesse de circulation. Occasionnellement, certains automobilistes se font arrêter mais je dirais que c’est assez rare. J’ai demandé au policier à quelle vitesse son radar était programmé et il ne me l’a jamais dit. D’après moi il tolère plus que 50 km/h. Et de plus, ils ne sont pas là au bon moment et y reste pas longtemps.

Je me demande vraiment ce qu’il faudra faire pour que Ville de St-Georges écoute ses citoyens et prenne les actions nécessaires pour réduire la vitesse dans certains secteurs de la Ville comme celui mentionné par Mme Lapointe et aussi sur la 2e Avenue.

Je ne crois pas que ce soit vraiment difficile d’installer un panneau d’arrêt obligatoire à certaines intersections comme celui mentionné plus haut et que je demandais à M. McCullough. Dites-moi, M. McCollough, comment faire ou quelle est la procédure à suivre pour installer un panneau d’arrêt obligatoire à une intersection; une demande écrite, plusieurs constats d’infraction pour vitesse excessive, une pétition signée par plusieurs citoyens, de multiples interventions au Conseil municipal comme celle de Mme Lapointe et les trois autres personnes avant elle ou quoi encore.

Pour citer une phrase de l’article du journal, «Des fois, les résultats diffèrent quelque peu de ce que les gens nous disent. Il y a des cas de vitesses, mais peut-être pas autant que ce que les citoyens nous rapportent». Il faut être sur place ou demeurer sur cette même rue ou avenue pour constater que la vitesse est loin d’être respectée. Et est-ce que Ville de St-Georges attend un accident mortel dans les secteurs mentionnés? Je ne dis pas que ce sont tous les automobilistes mais il y a toujours exception à la règle…

Que Ville de St-Georges prennent les moyens nécessaires pour faire respecter les limites de vitesse et les citoyens résidents n’en seront que plus heureux et moins craintifs.

P. S. : si ce n’est pas vous M. McCullough qui êtes responsable de ce genre dossier, auriez-vous l’obligeance de le faire suivre à la personne concernée. Merci

Antoine Dumas

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des