Une entreprise adaptée mise sur pied par l’AIS

Une entreprise adaptée mise sur pied par l’AIS

Les services d’emballage d’ustensiles et de bonbons seront désormais réalisés sous la bannière de L’Inclusion.

Crédit photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy

L’Association pour l’intégration sociale (AIS) Beauce-Sartigan a annoncé le lancement d’une entreprise adaptée appelée L’Inclusion, afin de permettre à une douzaine de personnes handicapées de travailler.

Le directeur général de l’organisme, Emmanuel Rodrigue, explique les raisons qui ont mené l’AIS à lancer L’Inclusion. «Nos membres pourront se réaliser et s’accomplir à travers leur emploi. De plus, nous pouvons soutenir les entreprises de la région qui composent avec une pénurie de main-d’œuvre. Nous voulons aussi les sensibiliser à l’employabilité des personnes handicapées et à leur potentiel», mentionne-t-il.

L’Inclusion est en opération depuis quelques semaines déjà. M. Rodrigue voulait s’assurer du bon fonctionnement avant d’en faire l’annonce publiquement. «Ce rêve que nous caressons depuis quelques mois prend officiellement forme. Je suis fier du travail accompli jusqu’à présent pour ce démarrage et déjà, une solide équipe d’intervenantes et d’employés sont à l’œuvre. Ce projet répond à de réels besoins», ajoute-t-il.

Celui-ci est convaincu de la réussite de ce projet. «Nous n’avons demandé aucune subvention pour lancer notre entreprise. Notre but est que L’Inclusion soit en mesure de s’autofinancer. Avant même d’annoncer sa création, nous avons réalisé quatre contrats», précise le directeur général, saluant la réponse des compagnies.

L’Inclusion propose d’accomplir des tâches routinières des entreprises, que ce soit au niveau de l’étiquetage, de l’assemblage ou de la finition à titre d’exemples. «Ces tâches peuvent être redondantes pour les employés, mais l’aspect répétitif est sécurisant pour nos membres», explique M. Rodrigue.

Ce dernier a donné en exemple un contrat réalisé pour Sinto. «Nos travailleurs ont collé les étiquettes sur des bonbonnes aérosol. Ils avaient jusqu’au 1er mars pour accomplir la tâche alors qu’ils avaient commencé le 19 février. Au bout d’une semaine, ils avaient déjà terminé», décrit-il.

Pour l’instant, le travail est accompli à un plateau de travail chez Evoopak. Toutefois M. Rodrigue souhaite idéalement que les services de L’Inclusion et de l’AIS soient réunis au sein d’une seule bâtisse.

Une équipe volante, formée d’une intervenante et de trois à quatre personnes handicapées, se déplacera chez les entreprises pour accomplir des tâches qui ne peuvent être transférées au plateau de travail.

D’autres volets pourraient être ajoutés à l’entreprise adaptée, comme un café. Déjà, L’Inclusion confiserie a aussi été créée. Dorénavant, c’est sous cette bannière que seront emballés les bonbons vendus par l’AIS.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar