Faire interagir les ados sans cellulaires ni tablettes

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Faire interagir les ados sans cellulaires ni tablettes
La nouvelle politique s'appliquera dès ce mois-ci, y compris pour les activités estivales extérieures de l'Olivier des Etchemins. (Photo : (Photo gracieuseté))

À une époque où nous consultons des écrans quotidiennement, la Maison des jeunes l’Olivier des Etchemins fait un pari audacieux. Dès le 1er janvier 2022, les cellulaires et tablettes seront interdits dans les locaux de la MDJ et lors des activités de l’organisme.

L’équipe de travail s’est penchée sur ce dossier en pleine pandémie. Le coordonnateur, Guillaume Rodrigue, réfléchissait toutefois à ce concept depuis longtemps.

« Les jeunes doivent apprendre à vivre le moment présent. On ne veut pas condamner les cellulaires et tablettes, mais montrer que c’est possible et sain d’avoir des moments sans l’utilisation de certaines technologies », dit-il.

Ce projet a fait l’unanimité auprès du conseil d’administration. « Nous avons tenu des présentations les 4 et 5 juin pour expliquer notre initiative. La réaction des jeunes a été excellente », mentionne Marilyn Bussière, animatrice responsable à l’Olivier des Etchemins.

Calendrier de décrochage

Afin d’éviter un trop grand choc chez les ados, la MDJ a conçu un calendrier par étapes allant de juin à décembre.

« En juin et juillet, il y a une période d’une heure sans cellulaires et tablettes à la MDJ (points de service) et la création d’un système de récompenses. Les adolescents participant au programme d’été ne pourront pas utiliser ces technologies pour la douzaine d’activités offertes », indique M. Rodrigue.

Guillaume Rodrigue, coordonnateur de l’Olivier des Etchemins

Pour les mois de septembre et octobre, les jeunes auront droit à une heure de cellulaire/tablette par soirée. En novembre, ce sera une soirée sur trois sans ces deux objets. La norme passera à deux soirées sur trois en décembre.

« Il y aura une armoire vitrée et barrée dans chaque point de service. L’adolescent sera invité à déposer son cellulaire et/ou tablette dans un casier. L’appareil lui sera remis à son départ », précise Guillaume Rodrigue.

Animateurs mentors

Les animateurs devront donner l’exemple auprès des jeunes de 12 à 17 ans. Laurianne Cloutier, 19 ans, et Shany Nadeau, 21 ans, ont pris part à des projets internationaux de la MDJ avant d’y travailler. Les projets à l’étranger de la MDJ se déroulent déjà sans cellulaires et tablettes.

« Des moments sans écrans forment de meilleures interactions sociales. On croit à ce beau projet né dans une maison des jeunes en région », disent les deux femmes.

La MDJ l’Olivier des Etchemins possède des points de service à Saint-Prosper (Ado-Manie) et Lac-Etchemin (Chabotté). L’organisme a aussi des bureaux à la polyvalente des Abénaquis (Saint-Prosper) et l’école des Appalaches (Sainte-Justine).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires