D’importants travaux forceront la fermeture du barrage Sartigan pour deux ans

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
D’importants travaux forceront la fermeture du barrage Sartigan pour deux ans
La voie de circulation du barrage Sartigan sera fermée.

Le barrage Sartigan sera complètement fermé à la circulation pendant deux ans, comme l’a révélé vendredi matin Radio Beauce.

Selon le maire de Saint-Georges, Claude Morin, les travaux pourraient s’amorcer dès cet automne et se poursuivre jusqu’à l’automne 2022. Par la suite, il y aurait d’autres fermetures temporaires jusqu’en 2025 pour compléter la réfection de l’infrastructure.

Le chantier aura pour but de corriger d’importantes fissures à la base du barrage construit en 1967. «La situation n’est pas dangereuse dans l’immédiat, mais il vaut mieux prévenir», indique M. Morin qui dit comprendre la frustration que pourront ressentir les citoyens face à cette fermeture prolongée.

Il entend d’ailleurs demander au ministère des Transports du Québec de limiter la circulation des véhicules lourds qui ne font que traverser la ville d’est en ouest. «On est conscient que cela va augmenter le trafic sur le pont. On aimerait limiter le trafic le plus possible», ajoute-t-il.

Vendredi après-midi, le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, a réagi à la nouvelle sur sa page Facebook. «La fermeture projetée pour les automobilistes est beaucoup trop longue. Les appels d’offres pour la réparation ne sont pas encore faits. Ceci nous laisse de la marge de manœuvre pour regarder de quelles façons on peut minimiser les inconvénients pour les usagers du pont», a-t-il écrit, rappelant qu’il n’y a aucun danger à traverser le barrage à l’heure actuelle.

M. Poulin dit également s’être «assuré» que le travail se fasse en collaboration «avec le milieu» afin de trouver une solution qui satisfait tout le monde.

Traverse piétonnière et cyclable

Par ailleurs, M. Morin a mentionné avoir discuté avec le Centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ) concernant la possibilité d’ajouter une traverse piétonnière et cyclable en porte-à-faux. «Ils nous ont dit qu’il n’y avait aucun problème de leur côté et que nous devrons en parler avec l’entreprise qui s’occupera des travaux du barrage», affirme le maire.

Cette traverse s’inscrirait dans la volonté de la ville de créer une boucle pour les cyclistes et les marcheurs qui relierait le barrage à une extrémité au parc des Sept-Chutes à l’autre.

Étude pour un deuxième pont

Dans son message, M. Poulin rappelle aussi sa volonté de voir un deuxième pont à Saint-Georges. «D’ici la fin du mandat, le gouvernement compte lancer une analyse pour un deuxième pont», conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des