Histoires obscures: un premier roman pour Martine Côté

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Histoires obscures: un premier roman pour Martine Côté
Martine Côté de Saint-Cyprien vient de lancer Histoires obscures, un roman policier inspiré d’une histoire triste, lugubre et dure, mais vraie. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SAINT-CYPRIEN. Résidente de Saint-Cyprien depuis deux ans, Martine Côté revisite à sa façon l’histoire d’un tueur en séries des années 1950 dans le cadre d’un premier roman, Histoires obscures, publié récemment chez ÉdiLivres.

Pour écrire ce premier roman policier (polar), qui a nécessité une bonne année de travail, l’auteure s’est inspirée du cas de Lucien Picard, pédophile et tueur en série de Québec qui a été condamné à mourir par pendaison dans les années 1950. L’exécution a eu lieu à la prison de Bordeaux.

Originaire de Québec, Mme Côté souligne que c’est en consultant le site internet Historiquement logique qu’elle a découvert le cas de ce tueur en série et décidé de s’en servir comme base pour la rédaction de son roman, qui représente une fiction de ce qui aurait pu se passer à l’époque, souligne-t-elle.

«Comme je n’ai pas demandé de droits d’auteur ou quoi que ce soit, je me suis inspirée de ce cas pour créer mon roman. Il y a beaucoup de similitudes entre mon tueur et ce dernier. Ils ont à peu près le même âge ainsi que le même problème, soit d’être pédophile et tueur en séries», indique l’auteure qui a renommé son personnage principal Laurent Poitras, pour la cause.

L’histoire principale se passe à Québec, mais a des ramifications jusqu’à Saint-Cyprien, puisqu’un des personnages est originaire de cette localité, ainsi qu’à Sainte-Germaine-Station puisqu’un autre de ses personnages vit près de l’ancienne gare de trains s’y trouvant. L’auteure parle peu de l’enquête policière du fait que dans les années 50, il n’y avait pas les mêmes moyens qu’aujourd’hui avec, entre autres, les tests d’ADN et autres.

«On suit la famille de sa première victime, car il en a fait plusieurs. Je souhaite expliquer les répercussions de tels actes sur le reste de la famille, en plus de décrire ce qui se passe dans la tête du tueur, tout en suivant sa déchéance», précise l’auteure.

«Il a l’air de n’importe qui, mais il mène une double vie. On prend un certain temps avant de faire une corrélation entre lui et les meurtres», poursuit Mme Côté qui ajoute qu’un tome 2 des histoires obscures est déjà en préparation avec, comme possible trame de fond, l’histoire d’une résidente de la région de Rimouski qui avait été, à une certaine époque, la première femme de cette région à avoir été pendue.

Soulignons que le tome 1 des Histoires obscures est disponible en ligne via le site web d’ÉdiLivres, maison d’édition française, ainsi qu’à la Librairie Sélect de Saint-Georges, entre autres.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des