Hubert Poulin : un athlète bagarreur au grand coeur

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Hubert Poulin : un athlète bagarreur au grand coeur
Hubert Poulin a remporté la Coupe Verdure en 2017, avec les Marquis de Jonquière. (Photo : gracieuseté)

Avec sa carrure de six pieds et 216 livres, Hubert Poulin est imposant face à ses adversaires. Derrière cet homme costaud se cache toutefois l’âme d’un gentleman.

Hubert Poulin a su tôt qu’il voulait faire carrière au hockey. « Mon joueur préféré était Joe Sakic. C’était un grand leader qui pouvait changer l’issue d’un match à lui seul », se souvient-il.

Dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ), Hubert Poulin a défendu les couleurs des Mustangs de Vaudreuil-Dorion, des AssurExperts de Québec, des Braves de Valleyfield et du Titan de Princeville.

Il a aussi joué pour les Foreurs de Val-d’Or et les Remparts de Québec, équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

« J’étais utilisé souvent pour des combats. Je ne détestais pas jeter les gants pour défendre mes coéquipiers », dit le hockeyeur de Saint-Georges.

De 2005 à 2009, Hubert Poulin a cumulé 439 minutes de pénalités en 118 matchs. Sur la même période, il a inscrit 18 buts et 41 aides. « Je prenais soin de moi avec des entraînements réguliers. Je voulais aussi montrer que je savais jouer au hockey », mentionne celui-ci.

Vedette de la LNAH

Hubert Poulin est l’un des joueurs vedettes du Cool FM de Saint-Georges.

À 20 ans, Hubert Poulin est approché par le CRS Express de Saint-Georges (aujourd’hui le Cool FM). Celui-ci connaissait bien l’équipe de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

« La ligue possédait d’excellents joueurs et, en plus, j’avais la chance de jouer dans mon coin d’origine en recevant un salaire », indique-t-il.

En 340 matchs dans la LNAH, Hubert Poulin a cumulé une fiche de 25 buts, 54 aides et 1940 minutes de pénalités.

Évoluant à l’aile droite, il a porté l’uniforme georgien de 2009 à 2014. Pour des raisons personnelles, Hubert Poulin a quitté le club afin de joindre le Blizzard CNS de Trois-Rivières (2014-2016). Échangé ensuite aux Marquis de Jonquière, il gagne la Coupe Verdure avec eux en 2017.

« C’est un bel accomplissement. On avait un alignement de rêve. En saison régulière et durant les séries, on a gagné presque tous nos matchs », se rappelle Hubert Poulin.

Lors de son retour avec le Cool FM en 2018, les assistances aux matchs locaux ont augmenté en flèche. « C’est le fun d’être reconnu dans mon coin et ailleurs dans la ligue. J’aime jaser avec le monde. Il ne faut pas avoir peur de m’aborder », dit-il.

De la patinoire au ring

Sur le ring, Hubert Poulin a disputé deux combats professionnels et 23 combats amateurs. (Vincent Ethier – Eye of the Tiger Management)

Étant donné ses talents de pugiliste, il n’est pas surprenant qu’Hubert Poulin ait ouvert sa propre école de boxe à Saint-Georges. Ce sport figurait déjà dans ses entraînements comme hockeyeur.

« La boxe est un bon entraînement pour tous les âges. J’ai même donné des cours à l’école primaire de Saint-Éphrem », confirme celui-ci.

Hubert Poulin a chaussé les gants pour 23 combats amateurs, ainsi qu’à deux affrontements professionnels pour le groupe Eye of the Tiger Management.

« Faire du sport a été difficile en 2020, mais je me garde en forme autrement. Comme ma blonde est infirmière, je passe plus de temps avec mes deux filles. J’espère que les jeunes auront bientôt le droit de refaire du sport en équipe », conclut Hubert Poulin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires