Ils lancent leur entreprise après le voyage d’une vie

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Ils lancent leur entreprise après le voyage d’une vie
Francis Fecteau et Gabriel Fecteau-Gilbert peuvent aussi modifier des vans appartenant à leurs clients. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy)

Gabriel Fecteau-Gilbert et Francis Fecteau ont lancé leur propre entreprise de location des vans et de roulottes un an après un voyage de trois mois qui les a menés jusqu’au Bélize à bord de leur Dodge Transvan 1981.

C’est en publiant une annonce de location pour leur van que les deux jeunes hommes, qui étaient accompagnés d’Étienne Nadeau, ont eu l’idée de créer «Vintage Vans».

«La location a drôlement bien été, au point où nous nous sommes dit: “Pourquoi ne pas se monter une flotte de véhicules ‘vintages’ et de les offrir en location”», explique Gabriel.

Force est d’admettre que les affaires vont bien pour les deux entrepreneurs, qui disposent d’un atelier à Saint-Victor. «Nous affichions presque complet en juin et complet en juillet et en août. Nous prenons aussi des contrats pour modifier des vans», ajoute-t-il.

Beaucoup de touristes européens ont fait appel à eux pour faciliter leur voyage. «Avec l’un de nos vans, ils n’ont rien d’autre à louer. […] Cela leur permet de découvrir des endroits qu’ils n’auraient pas nécessairement découverts en voyageant en sac à dos ou dans des hôtels en plus de rencontrer les locaux et d’avoir une bonne connexion avec eux», indique Gabriel.

Des clients se sont rendu jusqu’à Terre-Neuve. Certains se sont rendus au sud de la frontière. «Il n’y a pas de problème pour aller où que ce soit au Canada et aux États-Unis, mais on ne peut pas traverser la frontière mexicaine en raison des assurances», explique-t-il.

Les retours qu’ils ont eus de leurs clients se sont tous avérés positifs jusqu’à présent. «Souvent, nos clients n’avaient jamais fait ce type de voyages. D’autres viennent en louer un pour voir s’ils aiment cette façon de voyager avant de s’en acheter un», poursuit l’entrepreneur.

Des nuits blanches qui en valent la peine

Francis et lui ont utilisé leurs économies pour acheter deux vans et deux roulottes, dont le plus récent date de 1981, qu’ils ont modifiés pour y inclure tout ce dont un voyageur a besoin sur de grandes distances. «Nos véhicules comprennent des lits, un évier, de la vaisselle, l’électricité et un système de chauffage au diesel. La seule chose qui manque est votre linge», lance-t-il à la blague.

Le duo a consacré environ 300 heures par van pour l’équiper de tout le matériel nécessaire à l’automne et l’hiver derniers. Le tout, pendant que Gabriel complétait sa dernière session à l’Université de Sherbrooke. «Francis travaillait sur les véhicules la semaine. Je venais le rejoindre les fins de semaine et nous continuions les travaux. Nous avons passé plusieurs nuits blanches, mais ça en valait la peine», mentionne-t-il.

Pour ce qui est de l’aspect mécanique des véhicules, Francis et Gabriel se chargent des travaux d’entretien léger. «Pour le reste, nous faisons affaire avec des garages professionnels de la région», assure Gabriel.

Il est possible de louer l’un de leurs véhicules en les contactant via leur page Facebook Vintage Vans ou leur site Internet vintagevans.ca.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Depuis les tout débuts de leur projet, ils filment et enregistrent les étapes marquantes de l’aventure. C’est avec un caméraman, Patrick Maynard de Montréal, et leur fidèle golden retriever, Noah, qu’ils traverseront une partie du Canada. Ils réaliseront leur voyage grâce à une camionnette remise à neuf de l’entreprise de Saint-Victor, Vintage Vans. […]