Adam Lachance et Mavrick Lachance accueillis en héros à Saint-Gédéon

SAINT-GÉDÉON. Les citoyens de Saint-Gédéon se sont déplacé en grand nombre pour venir à la rencontre de deux athlètes de la municipalité les 10 et 11 février dernier. Adam Lachance, membre des Carabins de Montréal, et Mavrick Lachance, attaquant du Phoenix de Sherbrooke, étaient de passage dans leur municipalité dans le cadre du 34e tournoi midget de Saint-Gédéon.

Le samedi après-midi, plusieurs personnes se sont rassemblées aux abords des rues de la municipalité pour assister au défilé de la Coupe Vanier, remportée par les Carabins en novembre dernier. « C’était un peu spécial comme journée. J’ai regroupé mon petit groupe d’amis et c’était plaisant de vivre ça tout ensemble après beaucoup de sacrifices. […] À Saint-Gédéon, on supporte beaucoup les athlètes locaux. C’est un peu spécial de te promener dans les rues et de voir les gens sortir de chez eux pour te féliciter. »

Tous ses partisans se sont ensuite déplacés à l’intérieur de l’aréna Marcel-Dutil pour une séance d’autographes et de prises de photos. Un souper spaghetti a été organisé en fin d’après-midi. Un montant de 460 $ sera remis à la Fondation des Carabins. Adam Lachance a également effectué la mise au jeu officiel d’ouverture du tournoi en soirée.

Le lendemain, c’est autour de Mavrick Lachance d’être accueilli en héros dans sa municipalité. Il a également pris part à une séance d’autographes et une prise de photos avec ses plus grands partisans. Le hockeyeur de 17 ans a réalisé la mise en jeu protocolaire, où une bannière souvenir à son effigie lui a été remis avant la finale de la classe B. Adam a également reçu une banderole à son image. Les deux enseignes seront installées à l’entrée de l’aréna.

Une année charnière à venir

Adam Lachance a été opéré à l’épaule au cours des dernières semaines. Cette blessure n’impactera pas sa saison 2024. Le joueur de ligne offensive en sera à une troisième saison avec les Carabins de Montréal. De ses propres aveux, il s’agira de sa plus importante année en vue de la suite de son parcours de footballeur.

« La troisième année au niveau universitaire, c’est la plus importante, car c’est durant celle-ci que tu dois te faire remarquer par les recruteurs professionnels. » Son année d’éligibilité pour être repêché professionnelle, dans la NFL ou la LCF, sera après sa quatrième saison universitaire.

Durant la saison morte, le grand gaillard de 6’04 souhaite prendre soin de son corps, guérir ses blessures et perdre quelques livres en changeant son alimentation. « J’ai remarqué la saison dernière, que j’ai à ce poids-là, ce n’était pas facile », a-t-il admis pour conclure l’entrevue.