«J’ai d’la misère, oh calvaire»

«J’ai d’la misère, oh calvaire»

La Chicane a été formé en 1997 par Boom Desjardins.

Crédit photo : Gracieuseté

Quelques mots et nous avons la chanson en tête. Pour y remédier, il suffit de venir chanter le 17 février à Saint-Georges, alors que le groupe La Chicane sera de passage à la Salle Alphonse-Desjardins du Cégep Beauce-Appalaches avec son spectacle «20 ans déjà».

Au cours de la soirée, les admirateurs pourront applaudir les plus grands succès de La Chicane, mais également les chansons qui ont fait connaître Boom Desjardins, Dany Bédard et Yanik Boivin dans leurs carrières solos.

C’est d’ailleurs ce dernier qui assurera la première partie du spectacle en présentant les chansons de son album «Hey!» sorti le 17 novembre.

«Ce sera des chansons que les gens connaissent. Ils ne les ont pas oubliées. C’est que du plaisir», affirme Boom Desjardins.

La tournée a débuté au cours de l’été 2017. La formation a alors parcouru plus de 21 000 kilomètres afin d’offrir 34 spectacles entre les mois de juin et septembre.

«On ne peut pas demander mieux. On a battu des records de foules dans les festivals. C’était un de mes plus beaux étés», avoue Boom Desjardins.

Un Beauceron dans la fête

Bassiste du groupe et natif de la Beauce, Éric Maheu était très heureux de voir que des enfants connaissent par cœur les paroles des chansons à cause de leurs parents.

«Nos chansons sont devenues intemporelles. Le rock, ça vieillit vraiment bien. Nous voulions attendre le bon moment pour revenir ensemble. On devait avoir du fun pour que ce soit vrai sur scène», croit Éric Maheu.

Lors d’une entrevue avec le journal il y a un an, celui-ci avait d’ailleurs promis que La Chicane donnerait au moins un spectacle en Beauce. Le groupe offrira aussi une représentation à Sainte-Marie le 16 février.

«Malgré tout ce que j’ai fait, c’est toujours plaisant de revenir d’où je viens et de revoir le public et mes vieux chums. On va jouer là où tout a commencé pour moi», rappelle Éric Maheu.

«On se laisse aller par la vague. Ça fait du bien de renouer avec des salles pleines. On se considère bien chanceux», d’ajouter Boom Desjardins.

Pour être de cette vague, les billets sont en vente au coût de 39 $ à la billetterie des Amants de la Scène (11740, 3e Avenue), par téléphone au 418 228-2455 ou sur le site des Amants de la Scène.

* Avec la collaboration de Frédéric Desjardins

Poster un Commentaire

avatar