Jimmy Giroux recommence le parapente à l’international 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Jimmy Giroux recommence le parapente à l’international 
Jimmy Giroux veut revenir dans le top 100 mondial des meilleurs parapentistes de précision. (Photo : gracieuseté)

Après une longue pause compétitive en raison de la pandémie, Jimmy Giroux a remis ses habits de parapentiste cet automne. L’athlète de Saint-Prosper s’est inscrit à des compétitions en Europe et au Moyen-Orient.

À lire aussi : Jimmy Giroux vole en parapente dans les cieux internationaux

Jimmy Giroux a obtenu son meilleur résultat à la Habadja Cup, présentée du 11 au 13 novembre en sol irakien. Sur 77 participants, il a obtenu le quatrième rang au classement général. Ses quatre sauts ont totalisé 41 points, le champion Hossain Abbas terminant la compétition à 32 points.

« Les vents turbulents m’ont fait rater mon dernier saut, où j’ai terminé à 15 centimètres du centre de la cible. On associe souvent ce pays (Irak) à la guerre, mais le lieu de la compétition était sécuritaire », dit Jimmy Giroux.

Lors des championnats mondiaux en Macédoine du Nord, Giroux a fini en 56e position sur 129 parapentistes. Seulement trois Nord-Américains étaient présents à ce rassemblement international.

Jimmy Giroux est accompagné par sa conjointe à toutes les compétitions.

« L’événement devait se tenir du 7 au 16 octobre. Il faisait tellement froid que ça a été ramené sur deux jours », mentionne l’athlète beauceron.

Ce dernier a obtenu deux tops 20 aux Jeux aériens internationaux d’Oludeniz (Turquie) et lors du Festari Suhareka Open 2021 (Kosovo). Du 1er au 3 octobre, Giroux a croisé le fer avec 51 athlètes lors d’une épreuve de la Coupe d’Europe en Macédoine du Nord. Il a dû se contenter de la 37e place.

Présentement au 152e rang mondial de la Fédération aéronautique internationale (FAI) en parapente de précision, Jimmy Giroux aimerait renouer avec le top 100 comme c’était le cas avant la pandémie.

« Mes réflexes sont revenus rapidement après quelques entraînements. Je dois retravailler la manière de faire mes atterrissages. Je m’implique beaucoup avec la FAI pour développer ce sport. On a fait une belle percée en Amérique du Sud, mais ça reste difficile aux États-Unis et au Canada », précise Giroux, qui s’entraîne toujours en Autriche (mont Gerlitzen) où il possède une roulotte avec sa conjointe.

Pour suivre le parcours parapentiste de Jimmy Giroux, visitez les pages Facebook et YouTube Adrenaline Dealer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires