Kayla Landry partage sa passion des insectes à Saint-Georges

Kayla Landry partage sa passion des insectes à Saint-Georges

Kayla Landry possède près de 1000 insectes naturalisés et quelques arachnides vivants.

Crédit photo : L’Éclaireur-Progrès – Sébastien Roy

L’entomologiste amatrice, Kayla Landry présentera sa collection d’insectes naturalisés lors d’une exposition qui aura lieu au 605, 33e Rue, à Saint-Georges, les 18 et 19 août, de 10h à 16h.

Parmi sa collection, on retrouve un dynaste Hercule, qui est le plus gros scarabée rhinocéros au monde. «C’est une espèce assez rare qui est difficile à obtenir sur le marché, car il est rarement capturé», décrit-elle. Elle possède aussi d’autres coléoptères et des papillons entre autres. «Je ne me suis pas spécialisée dans un seul type d’insectes. Ma collection est très variée», assure-t-elle.

Elle présentera également quelques espèces vivantes, notamment des mantes religieuses, ainsi que certains spécimens d’arachnides, dont des mygales et des scorpions.

Plusieurs activités auront lieu au cours de la fin de semaine. «Il y a la manipulation de spécimens vivants, la dégustation de petits insectes préparés selon certaines recettes. Il y aura aussi un peu de vente, j’ai quelques spécimens naturalisés en trop si des gens veulent les acquérir pour démarrer leur propre collection», énumère Mme Landry, qui donne également des conférences sur le sujet dans les écoles et les camps de jour de la région.

Il s’agit de la troisième édition de cette exposition organisée par Mme Landry. Elle avait accueilli plus de 200 curieux à chacune des deux éditions précédentes.

Sa collection, qu’elle a commencée il y a une quinzaine d’années, comporte tout près de 1000 spécimens naturalisés. «J’ai un père qui adore la nature aussi. Il m’a transmis cet amour-là, mais à Saint-Georges, il n’y avait pas grand-chose à part les chiens et les chats des voisins, donc ce que j’avais près de la maison, c’était pas mal juste des insectes», raconte Kayla Landry.

Elle a commencé à écouter des documentaires sur le sujet à un très jeune âge. «Cette passion ne m’a jamais quittée depuis», conclut-elle.

Pour plus de détails, consultez sa page Facebook, Miss Mantis — N-Tomo.

Poster un Commentaire

avatar