La Chevelle 67 de Rolland Poulin revient à ses racines

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
La Chevelle 67 de Rolland Poulin revient à ses racines
Chrystian Gravel a acheté la voiture à un résident de Rivière-du-Loup. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Nouveau Beauceron d’adoption, Chrystian Gravel a restauré une Chevelle 1967 appartenant autrefois par Rolland Poulin, coureur bien connu dans la région.

C’est en janvier 2018 que Chrystian Gravel s’est procuré le véhicule auprès d’un résident de Rivière-du-Loup. Habitant Beauport à ce moment, il se cherchait une voiture pour courir au sein de l’Association de Stock Car Vintage Québec (ASCVQ).

«Avant que je l’achète, le propriétaire voulait convertir la voiture pour courir sur la terre battue. Il ne savait pas que ça avait appartenu à Rolland Poulin et moi non plus. Renaud Blais, un pilote de Saint-Jean-Chrysostome, m’a confirmé l’information, parce qu’il a déjà été propriétaire de la voiture», d’expliquer M. Gravel.

Après quelques recherches, Chrystian Gravel a su qu’il était le huitième propriétaire de la Chevelle 1967.

Dans les années ’70, Rolland Poulin a conduit cette voiture avec le numéro B4, dans des courses au Mécanodrome de Saint-Georges. Il a également couru à l’Autodrome de Val-Bélair (numéro 16) en Late Model Sportsman, jusqu’en 1984.

«Avec mon père, j’ai vu ce char-là courir à Val-Bélair lorsque j’étais enfant. C’est un important morceau de notre patrimoine en stock-car québécois. Je voulais faire revivre la mémoire de Rolland Poulin», dit Chrystian Gravel.

Avec sa Chevelle 67, Rolland Poulin a couru au Mécanodrome de Saint-Georges et à l’Autodrome de Val-Bélair.

Copie conforme

Grâce à des photos fournies par la famille Poulin, Chrystian Gravel a restauré la voiture comme elle était à l’époque. Il a investi plus de 40 000 $ afin que la Chevelle 67 retrouve sa force d’antan et sa couleur orangée.

La remorque transportant la voiture, même si elle n’a pas appartenu à Rolland Poulin, ressemble à cette dernière. Une inscription In Memoriam Rolland Poulin est inscrite sur les deux véhicules.

«On a travaillé trois mois intensifs pour qu’elle soit prête en avril 2018. J’ai fait cinq courses la même année à l’Autodrome Chaudière. Ça a ramené de beaux souvenirs chez plusieurs personnes», mentionne M. Gravel.

Au même endroit, un hommage a d’ailleurs été rendu à Rolland Poulin le 18 août 2018. Il est décédé d’un malaise cardiaque en 2002 à l’Autodrome Chaudière, pendant une course de son fils Rock.

«J’ai aussi présenté la voiture en public pendant le 125e anniversaire de Saint-Benoît-Labre (village natif de Rolland Poulin). Sa famille était tellement touchée qu’ils m’ont donné tous ces trophées de course», se souvient Chrystian Gravel.

La Chevelle 67 possède maintenant le numéro 18. «Le 16 était déjà pris par un autre pilote de l’ASCVQ. Comme elle a recommencé à rouler en 2018, j’ai pris les deux derniers chiffres», d’ajouter M. Gravel.

Les curieux pourront voir la Chevelle 67 en action les 27 juillet et 3 août à l’Autodrome Chaudière. Celle-ci est aussi disponible pour exposition lors de divers événements. Pour en savoir plus, visitez le site Gravel Racing Team.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire aussi : La Chevelle 67 de Rolland Poulin revient à ses racines […]