La Coop Alliance poursuit sa croissance avec de nouveaux actifs

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
La Coop Alliance poursuit sa croissance avec de nouveaux actifs
Durant ses sept premiers mois d’opérations, la quincaillerie BMR de Saint-Georges a enregistré des ventes de 2,4 M$. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Dans son exercice financier 2019-2020, présenté le 13 février à Saint-Éphrem en assemblée générale annuelle, la Coop Alliance a déclaré des ventes atteignant 45,1 millions de dollars, en augmentation de 12,1 %.

À lire aussi : Huit bourses pour soutenir des agriculteurs de la relève

Cette hausse s’explique notamment par les opérations de la quincaillerie BMR à Saint-Georges. Ouvert en mars 2019 sur le boulevard Dionne, ce commerce a totalisé des ventes de 2,4 M$.

«La construction et l’ouverture de la quincaillerie fut le dossier le plus important de l’année. Toute l’équipe de direction a mis l’énergie et la rigueur nécessaire pour s’assurer que les coûts de construction et les délais concordent avec les prévisions», mentionne le président, Camil Faucher.

Une autre partie de l’augmentation vient des ventes du Dépanneur 107 à Saint-Georges, pour un total de 918 480 $, cette somme excluant la vente de carburants. La Coop Alliance a pris en charge les opérations de ce dépanneur/station-service Shell en janvier 2019.

«Il ne faut pas négliger les autres projets qui étaient en route, dont l’acquisition et l’arrimage de l’Épicerie Amicale à nos services de Saint-Sébastien. En fin d’année, nous avons aussi travaillé à offrir une disponibilité de produits de quincaillerie à la population de Saint-Gédéon, en collaboration avec le Garage Sylvain Paré», rappelle le directeur général, Marco Nadeau.

Mutation et turbulences

Pour l’exercice 2019-2020, les bénéfices nets de la coop s’élèvent à 1,04 M$. Une ristourne de 361 330 $ a été retournée aux 1486 membres. L’avoir des membres a atteint 18,5 millions de dollars.

Camil Faucher, président, et Marco Nadeau, directeur général, ont animé l’assemblée générale annuelle de la Coop Alliance.

Si le secteur du commerce de détail est en profonde mutation, celui des productions végétales connaît une progression constante dans ses ventes. Inversement, le secteur meunerie/commercialisation des grains vit d’importantes turbulences.

«Un recul des prix du lait à la ferme, faisant suite à une période où l’augmentation des droits de produire avait forcé les investissements, a provoqué une baisse de rentabilité chez nos clients. Cette situation forçait une utilisation plus judicieuse des aliments servis à la ferme. Au cours de la dernière année, la chute du nombre de fermes laitières s’est également poursuivie», explique M. Nadeau.

N’échappant pas à la pénurie de main-d’œuvre, la Coop Alliance emploie 180 personnes dans ses six places d’affaires situées à Saint-Georges (deux), Saint-Éphrem, Lambton, Saint-Sébastien et Lac-Mégantic.

«Nous devrons redoubler d’ardeur pour favoriser la rétention et le recrutement des personnes de talent pour pourvoir les postes clés», indique Marco Nadeau.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire aussi : La Coop Alliance poursuit sa croissance avec de nouveaux actifs […]