La frontière Beauce/Maine est-elle suffisamment surveillée ?

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
La frontière Beauce/Maine est-elle suffisamment surveillée ?
À Saint-Zacharie, le dédouanement se fait par téléphone, sans contact direct ou présence d’une caméra de surveillance. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

Les municipalités de Saint-Théophile, Sainte-Aurélie et Saint-Zacharie possèdent des liens frontaliers avec les États-Unis. Cependant, ils ne sont pas surveillés de la même façon.

À lire aussi : Deux passages essentiels pour le secteur commercial

Reliant les routes 173 (Québec) et 201 (États-Unis), le poste de Saint-Théophile (Armstrong) est le seul reconnu comme Bureau commercial désigné (BCD) offrant des services 24 heures par jour, sept jours sur sept.

Du personnel physique s’y trouve en tout temps, ainsi que des caméras de surveillance. Des règles sanitaires entourant la COVID-19 doivent être suivies par le personnel et les visiteurs, comme le port du masque et la désinfection des mains.

Un poste frontalier est présent du côté américain, à Saint-Zacharie.

La situation est différente vers la fin du rang Saint-Joseph, à Sainte-Aurélie. Ce poste est ouvert au grand public du lundi au vendredi de 9h à 17h. Les membres du Projet pilote pour les voyageurs en régions éloignées, secteur Québec (PPVREQ), peuvent traverser la frontière du lundi au jeudi de 6h à 9h et de 17h à 21h, ainsi que le vendredi de 6h à 9h.

À Saint-Zacharie, au bout de la route de la Frontière, la ligne canado-américaine est surveillée chez nous par… un téléphone ! Seulement les membres du PPVREQ ont le droit de la traverser, du lundi au jeudi de 6h à 20h et le vendredi de 6h à 16h. Ils appellent à ce téléphone, ou sur leur cellulaire, pour se faire dédouaner à distance.

Autant à Sainte-Aurélie qu’à Saint-Zacharie, le côté américain possède un poste douanier aux heures limitées, avec du personnel et des caméras.

Routes pas assez achalandées ?

Saint-Zacharie est le seul poste au Québec fonctionnant uniquement par déclaration téléphonique. « Il y a 5000 passages par année à Saint-Zacharie et les usagers sont majoritairement des camionneurs, travailleurs forestiers et de l’acériculture. Tous les voyageurs qui y passent doivent être membres du PPVREQ », mentionne Jacqueline Callin, porte-parole à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Confirmant l’absence de caméras à Saint-Zacharie et Sainte-Aurélie, elle ajoute que chaque déclaration est vérifiée par l’ASFC.

« Des opérations de conformité sont effectuées par l’ASFC et le détachement de la GRC de Saint-Georges. Nous travaillons avec le United States Customs and Border Protection. L’ASFC ne peut pas commenter ou divulguer ses techniques d’enquête et de ciblage », indique Mme Callin.

Pont reliant Sainte-Aurélie et le Maine

Diminuer la transmission

Afin de diminuer la transmission de la COVID-19, l’ASFC met des contenants d’alcool et lingettes désinfectantes à la disposition des voyageurs.

« En ce temps de pandémie, les travailleurs essentiels sont exemptés de quarantaine et peuvent traverser la frontière », rappelle Jacqueline Callin.

Selon elle, le PPVREQ répond aux besoins des communautés. «Il a élargi l’offre de service à faible coût, tout en améliorant l’intégrité de la frontière. Plus de 99% des voyageurs, dont la déclaration a été vérifiée, se conforment aux exigences du programme», conclut Mme Callin.

Les gens voulant signaler une activité transfrontalière suspecte peuvent appeler la Ligne de surveillance frontalière, au 1 888 502-9060. Ce service est accessible du lundi au vendredi de 9h à 21h (Heure normale de l’Est).

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des