La magie de Beauce Carnaval revivra-t-elle en 2020 ?

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
La magie de Beauce Carnaval revivra-t-elle en 2020 ?
Partout au Québec, les manèges de Beauce Carnaval amènent du bonheur (et des cris !) chez les festivaliers. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

Fondée en 1953, l’entreprise Beauce Carnaval n’avait jamais manqué une saison de festivités. C’était avant que la COVID-19 cause une commotion dans l’industrie du divertissement.

«Lorsque le gouvernement provincial a interdit les grands rassemblements (mi-mars), on gardait espoir que ça change au début mai. On aurait redémarré nos tournées, en respectant les mesures sanitaires», dit Jacques Vallée, propriétaire de Beauce Carnaval.

Le 10 avril, Québec a demandé l’annulation de tous les festivals et événements culturels jusqu’au 31 août 2020. Pour Jacques Vallée, cette nouvelle a eu l’effet d’une douche glacée. La tournée devait s’amorcer à Saint-Georges, sur le terrain de l’église L’Assomption.

«Nous faisons beaucoup d’arrêts dans des festivals et expositions agricoles. Beauce Carnaval, c’est un petit village qu’on transporte à travers le Québec. Ça fait virer l’économie dans plusieurs régions», rappelle celui-ci.

À cause de cet arrêt involontaire, plus de 200 forains saisonniers devront se trouver un autre emploi. S’occupant de la maintenance sur une base permanente, une quinzaine d’employés se sont retrouvés au chômage.

Beauce Carnaval doit aussi trouver un terrain d’entente avec la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour ses camions servant à transporter les manèges. Tout est remisé dans l’entrepôt de la compagnie, à Saint-Benoît-Labre.

La grande roue est l’un des manèges qui pourrait effectuer un retour en 2020.

«On plaque les véhicules pendant la saison, avant de les remiser l’hiver. S’ils sont remisés durant un an et demi, un mandataire de la SAAQ devra faire une inspection. C’est une autre facture à payer, alors qu’on a zéro revenu qui rentre en ce moment. Si on reste arrêté jusqu’en 2021, il y aura du stock à vendre l’an prochain», confirme Jacques Vallée.

Location possible

Dans ce tumulte, il existe toujours l’espoir de revoir des manèges de Beauce Carnaval cet été. L’entreprise cherche à louer ces derniers à différents partenaires, mais pas dans un même lot.

«Si on loue un ou deux manèges pour un événement, ça n’attirera pas de grandes foules. On l’a déjà fait à Saint-Georges et Québec pour la fête du jour de l’An et aussi à Montréal en lumière», mentionne Jacques Vallée.

Les entreprises, organismes et municipalités intéressés peuvent contacter Beauce Carnaval à info@beaucecarnaval.com ou au 418 228-8008.

Jacques Vallée remercie tous les messages de soutien reçus par l’entreprise en ce temps de crise. «Les gens s’ennuient de nous. C’est pour ça qu’on travaille à des solutions pour revenir le plus tôt possible», conclut M. Vallée.

Pour les nostalgiques, le journal vous offre cette vidéo de l’édition 2019 :

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Nathalie avoine Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nathalie avoine
Invité
Nathalie avoine

Il va tu avoir beauce cette annee ou pas

trackback

[…] À lire aussi : La magie de Beauce Carnaval revivra-t-elle en 2020 ? […]