La manifestation contre l’obligation du port du masque attire entre 400 et 700 personnes à Saint-Georges

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
La manifestation contre l’obligation du port du masque attire entre 400 et 700 personnes à Saint-Georges
Les manifestants ont circulé pacifiquement pour faire passer leur message. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot)

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées au centre-ville de Saint-Georges pour manifester contre l’obligation du port du masque ainsi que contre les contraintes imposées aux commerçants dans le cadre de la pandémie actuelle de la COVID-19.

C’est dans le calme, sous un chaud soleil d’été que s’est déroulée la manifestation du 18 juillet. Les manifestants ont été respectueux, tout en dénonçant haut et fort ce qu’ils trouvent inacceptable.

Rencontrés sur place, plusieurs manifestants ont déploré l’obligation du port du masque dans une région relativement épargnée par les cas depuis le début de la crise.

«On veut qu’ils [le gouvernement] laissent le libre choix aux gens de porter le masque ou pas. On ne peut pas brimer la vie des gens comme ça. Ce n’est pas comme ça qu’on contrôle un peuple. Le masque, ce n’est pas la liberté. C’est le contraire. Ça nous enlève le droit de nous exprimer», explique Chantale Giguère, une des organisatrices de la démonstration citoyenne.

Les manifestants étaient aussi présents pour dénoncer «toutes les mesures exagérées et épouvantables» présentes dans les commerces. «C’est trop, on est allés trop loin dans ces folleries-là. Il faut revenir à la base, il faut se recentrer. Il y a moyen de faire un rewind et de repartir sur des bases solides et avec le peuple», ajoute Mme Giguère.

Des restaurateurs, dont Tim Poulin Paquet du Jack Saloon, aussi coorganisateur de la manifestation, en avaient également contre toutes les mesures sanitaires imposées aux restaurateurs. Le printemps a été difficile pour tous les commerçants, ce qui en a poussé quelques-uns à émettre publiquement leur opinion lors des discours.

Entre 400 et 700 personnes

Après être partis du centre sportif Lacroix-Dutil à 13h, les manifestants ont emprunté la 2e Avenue avant de remonter sur la 3e Avenue jusqu’à l’hôtel de ville de Saint-Georges. Rassemblés dans le stationnement derrière l’édifice, entre 400 et 700 personnes (selon la Sûreté du Québec) ont écouté, en applaudissant et en acclamant, les discours qui ont duré près de 45 minutes.

De plus, les manifestants, menés par un groupe d’entrepreneurs beaucerons, ont également dénoncé le projet de loi 61. Selon eux, il est dangereux de laisser le gouvernement faire des expropriations sans condition pour faire place à différents projets.

Toujours selon la Sûreté du Québec, la manifestation s’est déroulée dans l’ordre et aucun événement isolé n’a été répertorié par les agents qui ont encadré la manifestation et effectué la circulation dans le secteur. Le tout s’est terminé vers 15h.

Partager cet article

4
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
JEANRenėe RancourtDenis rodrigue Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Denis rodrigue
Invité
Denis rodrigue

Le proprio du Jack Saloon c’est opposé publiquement à ce que des personnes âgées circulent librement sur le trottoir dans le secteur où se trouve son commerce juste au début de la pandémie . Je me questionne?????

Renėe Rancourt
Invité
Renėe Rancourt

J’ai toujours ėtė fière de clamer haut et fort que je suis originaire de la Beauce. Aujourd’hui j’ai honte de ma Beauce natale et de ma ville de St-Georges! Non satisfaits que la rėgion soit épargnée par la Covid, 500 personnes se réunissent à visages découverts et sans distanciation sociale pour clamer le droit de ne pas porter de masques… Donc, le droit de transmettre le virus à d’autres, le droit de se contaminer, le droit de faire partie des gens malades et qui meurent. Bravo pour la belle initiative qui vous donnera peut-être la chance vous aussi, de vivre… Read more »

JEAN
Invité
JEAN

Pouvez-vous retirer cette nouvelle qui nous fait passer pour une gang de redneck. Je ne me sens pas très fier d’être beauceron dans ces occasions-là

JEAN
Invité
JEAN

Est-ce possible d’enlever cette nouvelle qui fait passer les Beaucerons pour des redneck. Pas très fier de vivre ici quand je vois des absurdités comme ça