L’achalandage du troisième Expo Vert un monde durable a doublé cette année

Photo de Amélie Carrier
Par Amélie Carrier
L’achalandage du troisième Expo Vert un monde durable a doublé cette année
La troisième édition de l'Expo Vert un monde durable s'est déroulée le 18 avril 2019. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Amélie Carrier)

Grâce à la participation de 64 exposants et à la présence de trois conférenciers ayant à coeur l’écologie et l’environnement, l’achalandage de la troisième édition de l’Expo Vert un monde durable, qui a eu lieu au Cégep Beauce-Appalaches (CBA) le jeudi 18 avril dernier, a plus que doublé cette année.

À lire également : «Conscientiser la population au développement durable et aux pratiques écoresponsables»

Organisé par les membres du Comité environnement responsable (CER) du CBA en collaboration avec son Club de développement entrepreneurial étudiant, l’événement a accueilli quelque 600 visiteurs. En 2018, entre 200 et 250 personnes s’y étaient rendues.

Un total de 64 exposants étaient au rendez-vous jeudi soir.

«Nous avions rassemblé un total 33 kiosques exclusivement installés dans la cafétéria du cégep l’année dernière. Cette fois-ci, nos exposants étaient répartis sur deux étages et dans plusieurs autres locaux, soit l’Entrecours, le hall d’entrée principal et le salon socio-pasto», explique le responsable du CER, Michel Baillargeon.

Soulignons d’ailleurs que le panel de discussion animé par six citoyens engagés, ainsi que les conférences au programme de la soirée, ont été particulièrement appréciés du public en 2019.

«Chaque panéliste ou conférencier se mettait en mode solutions et s’adressait aux Beaucerons dans le but d’élargir leurs connaissances et de leur proposer des actions concrètes à accomplir. Bien qu’on nous ait rappelé que la situation actuelle en matière d’environnement n’était pas nécessairement facile, le tout se faisait dans un climat d’espoir et de transition», confie l’un des visiteurs de l’exposition, Stéphane Baillargeon.

Pour tous les goûts

Alors que le Grand Marché et le VG Café proposaient notamment des dégustations gratuites aux nombreuses personnes sur place, des entrepreneurs de la région offraient quant à eux leurs produits écologiques et écoresponsables à la population beauceronne.

Rachel Grégoire, à gauche, propriétaire de l’entreprise Les créations Rosenoire.

Parmi ceux-ci se retrouvaient entre autres des sacs à collations lavables, des pailles en inox réutilisables ou encore des déodorants et des savons naturels.

La compagnie Environek de Saint-Malachie a aussi mis de l’avant son projet de récupération d’appareils informatiques désuets et de tubulures d’érablières, créé afin d’éviter que ces déchets se retrouvent dans les lieux d’enfouissement.

De son côté, la bibliothèque municipale de Saint-Georges a profité de l’activité pour faire découvrir différents ouvrages traitant de développement durable aux gens présents.

Des étudiants à l’honneur

Précisons que ce ne sont pas seulement des représentants d’entreprises qui étaient en vedette hier soir, mais également des étudiants provenant des trois campus du CBA (Saint-Georges, Sainte-Marie et Lac-Mégantic), des élèves de l’école Jésus-Marie (EJM), de même que des jeunes évoluant au sein du Centre de formation en entreprise et récupération de Beauce. Les membres du comité Green Team de la polyvalente Saint-François de Beauceville y étaient eux aussi à titre de visiteurs.

Chloé Racette et Coralie Poulin ont remporté la mention de distinction du jury.

Pour l’occasion, certains d’entre eux ont présenté les projets qu’ils souhaitent réaliser dans leur établissement d’enseignement, par exemple l’ajout d’un mur solaire annexé au gymnase ou la création d’une classe extérieure.

D’autres avaient comme mandat d’expliquer les risques entourant le cancer colorectal, l’hypertension et le cancer du sein à la population.

En fin de soirée, le prix Coup de coeur du public a été décerné à l’initiative étudiante Frip-O-Dollar, tandis que la mention de distinction du jury, composé de l’enseignante du Cégep Beauce-Appalaches Myriam Dulude, du directeur des ressources matérielles Georges Salvas, et de l’étudiant de l’Université de Sherbrooke David Nadeau, a été remise à Chloé Racette et à Coralie Poulin, élèves de deuxième secondaire à l’EJM.

Questionné au sujet de la tenue d’une quatrième édition en 2020, Michel Baillargeon confirme que l’événement sera reconduit, mais que celui-ci se déroulera possiblement sur une période de deux jours à l’avenir.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des