Lancement de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Lancement de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches
La récolte de fraises pourrait se poursuivre jusqu’à la fin juillet. (Photo : Gracieuseté)

La saison de l’autocueillette a été lancée le 26 juin en Chaudière-Appalaches. Selon l’Union des producteurs agricoles (UPA), la récolte des petits fruits s’annonce prometteuse.

L’UPA souligne que le dernier hiver a été plutôt clément, mis à part quelques averses de pluie en décembre. Peu d’épisodes de grands froids et un couvert de neige suffisant ont été bénéfiques à la survie des plants de fraises.

«Le début de saison plutôt frais a retardé la floraison des plants, mais les canicules de la fin mai et de la mi-juin ont permis de rattraper le retard. Deux nuits consécutives de gel, au début de juin, auront été fatales pour certaines fleurs de fraises, chez les variétés plus hâtives», signale le syndicat par voie de communiqué.

Les sécheresses des dernières semaines n’affecteront pas la quantité de fraises, mais plutôt leur taille qui devrait être légèrement plus petite en 2020. Plusieurs producteurs possèdent des équipements pour irriguer les champs par aspersion, atténuant ainsi les effets de la sécheresse.

La fraise pourra être cueillie en abondance jusqu’à la mi-juillet, et même plus longtemps chez certains producteurs. La camerise sera récoltée en même temps que la fraise. Quant aux framboises, elles pourront être cueillies dès la mi-juillet. Le bleuet en corymbe sera disponible du début août jusqu’à la mi-septembre.

En raison de la COVID-19, des mesures sanitaires ont été mises en place sur tous les sites d’autocueillette. Pour connaître les différents lieux de cueillette, visitez les sites Fraises et Framboises du Québec, Bleuets d’ici et Camerise Québec.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des