Le doctorat en médecine de l’Université Laval se donnera en région

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Le doctorat en médecine de l’Université Laval se donnera en région
Le PDG du CISSS-CA, Daniel Paré, se réjouit que le doctorat en médecine se donne maintenant en région. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Archives)

Afin de valoriser et promouvoir la pratique médicale en région et en milieu rural, quatre partenaires concrétisent les prochaines étapes du projet de délocalisation du programme de doctorat en médecine.

Les quatre partenaires, la Faculté de médecine de l’Université Laval, le CISSS de Chaudière-Appalaches, le CISSS du Bas-Saint-Laurent et l’Université du Québec à Rimouski se réjouissent du financement gouvernemental annoncé le 6 mai dernier. Le projet nécessite des investissements de 37 M$, soit 20 M$ pour la construction du pavillon d’enseignement délocalisé à Lévis et 17 M$ pour celui de Rimouski. Les premières cohortes de 18 étudiants seront accueillies dans les deux municipalités dès septembre 2020.

Les acteurs de ce projet s’engagent à encourager davantage de nouveaux médecins à s’installer en région une fois leur formation terminée, dans le but de mieux servir ces populations. Afin d’y arriver, ils implanteront l’enseignement du préexternat en médecine à Rimouski et à Lévis, déploieront dans toute la région de l’Est-du-Québec l’enseignement des deux dernières années du doctorat selon une formule adaptée aux régions, soit l’externat longitudinal intégré. Finalement, ils consolideront l’enseignement des programmes de résidence en région et développeront le mentorat et la formation médicale continue pour soutenir la pratique en région.

«Quel privilège de former les futurs médecins à l’Hôtel-Dieu de Lévis, le seul hôpital du territoire d’enseignement de la Faculté de médecine de l’Université Laval qui regroupe sur un même site autant de spécialités. Ils sauront également tirer profit d’une immersion clinique qui se distingue par un modèle d’organisation axé sur la cohésion médicale et la collaboration multidisciplinaire qui favorisent le développement et l’apprentissage. Nous sommes convaincus que la combinaison « conditions d’apprentissage et d’expositions à différents milieux ruraux de la région de Chaudière-Appalaches » favorisera l’intérêt pour une pratique en région et répondra aux besoins de notre communauté», indique le président-directeur général du CISSS de Chaudière-Appalaches, Daniel Paré, par voie de communiqué.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des