Le maire Claude Morin invite les Georgiens à faire preuve d’entraide et de solidarité

Le maire Claude Morin invite les Georgiens à faire preuve d’entraide et de solidarité
Claude Poulin, directeur général, et Claude Morin, maire de la Ville de Saint-Georges. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Archives)

La plus récente séance ordinaire du conseil de la Ville de Saint-Georges, qui s’est déroulée le lundi 23 mars dernier, s’est tenue à huis clos en raison du coronavirus paralysant présentement la province.

À lire également: «La Ville de Saint-Georges se prépare à la possible arrivée du coronavirus dans la région»

Pour l’occasion, les conseillers municipaux Serge Thomassin et Solange Thibodeau, l’un en isolement volontaire et l’autre absente pour une question de vulnérabilité, ont assisté à la rencontre par téléphone.

Les élus sur place ont quant à eux été déplacés dans la salle afin de respecter la distance minimale requise entre eux, hier soir.

Entraide et solidarité

D’entrée de jeu, le maire Claude Morin s’est adressé directement aux citoyens de la municipalité en ce qui concerne les semaines à venir.

«Nous sommes probablement en train de faire face à la pire crise sanitaire que le monde ait connu. Si nous voulons réussir à passer au travers, il faut vraiment travailler ensemble, ainsi que faire preuve d’entraide et de solidarité, dans le but d’assurer la sécurité de chacun d’entre nous», indique-t-il.

Le principal intéressé a ensuite insisté sur l’ensemble des mesures mises en place par le gouvernement, que tous les membres du conseil «appliquent à la lettre» selon ses dires, en rappelant aux Georgiens qu’il est primordial de s’y conformer dès maintenant.

«Nous ne pouvons pas deviner quand se terminera cette période très difficile et exceptionnelle. Nous avons tous une responsabilité sociale et devons absolument suivre les consignes émises par le premier ministre et son équipe», renchérit-il.

Notons d’ailleurs que les différentes recommandations des autorités sont disponibles sur la page principale du site Web de la municipalité, et visibles sur le panneau indicateur situé au centre-ville.

Dissiper les rumeurs

En terminant son discours d’une quinzaine de minutes à propos de la COVID-19, M. Morin a également tenu à rassurer les citoyens en leur mentionnant que la Ville ferait «tout en son pouvoir pour freiner cette pandémie».

Ce dernier a finalement invité les gens de la région à ne pas propager de ouï-dire au sujet de la situation actuelle sans en connaître les véritables sources. «Il n’y a rien de pire pour briser le moral d’une population et pour créer du stress et de la panique que des rumeurs non fondées», souligne-t-il.

Adoption de résolutions

Un peu plus tard dans la soirée, les élus ont accepté la plus basse soumission conforme destinée à l’entretien des aménagements paysagers de la promenade Redmond pour une durée de 36 mois. Le projet sera réalisé par les Jardins de la passion pour la somme de 171 042 $.

Par ailleurs, la Ville a donné son accord de principe à l’entreprise Gestion immobilière D.L.V. pour une demande de prolongement des services municipaux dans la 80e Rue et la 14e Avenue, sur une longueur de 220 mètres.

«Le promoteur désire y construire 10 maisons unifamiliales et six jumelés pour un montant total de 905 000 $», explique le directeur général de Saint-Georges, Claude Poulin.

Le conseil a enfin autorisé des honoraires professionnels supplémentaires de 24 883 $ pour les travaux d’aménagement de la deuxième phase de l’espace Carpe Diem, en plus de discuter d’un possible report du paiement des taxes dont le prochain versement est prévu le vendredi 15 mai 2020.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des