Le Mini-relais pour la vie récolte plus de 26 000 $

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Le Mini-relais pour la vie récolte plus de 26 000 $
La marche s'est déroulée sur la surface déglacée de la patinoire. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

Plus de 26 000 $ ont été remis à la Société canadienne du cancer (SCC) au terme de la quatrième édition du Mini-relais pour la vie de l’école Roy et Saint-Louis de La Guadeloupe.

En quatre ans, ce sont donc plus de 81 000 $ qui ont été remis à la SCC en quatre ans. «Nous sommes une petite école de 185 élèves dans un petit village. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli», souligne l’enseignante Josée Nadeau.

Des élèves de l’école Saint-Martin de Courcelles, de l’école Grande-Coudée de Saint-Martin et de l’école Notre-Dame de Lac-Etchemin ont aussi contribué à amasser la somme record de 26 233 $. Ils ont respectivement remis 905 $, 6001 $ et 3420 $ au Mini-relais.

L’événement, organisé par la classe de troisième et quatrième années de la classe de Mme Nadeau, s’est déroulé à l’intérieur du centre sportif Armand Racine, contrairement aux années précédentes. «Nous ne voulions pas prendre de chance avec la météo incertaine», mentionne celle qui chapeaute le Mimi-relais avec trois autres membres du personnel de l’école, soit Josée Beaudoin, Guylaine Proteau et Marie-Claude Poulin.

Le tout s’est amorcé vers 18h30 par une séance d’étirement et l’interprétation d’une chanson composée spécialement pour le Mini-relais par le fils de Mme Nadeau, Yohan.

Par la suite, les quelques centaines de personnes sur place se sont rendues sur la patinoire pour marcher autour de dizaines de luminaires qui formaient un cœur géant dans lequel on pouvait lire le mot «espoir».

Quelques enfants ont ensuite lu une lettre pour rendre hommage à des proches qui ont survécu à un cancer ou qui en sont malheureusement décédées lors de la Cérémonie des luminaires. Le tout s’est terminé avec des jeux gonflables pour les jeunes et des feux d’artifice.

Plusieurs activités ont été organisées durant l’année scolaire pour amasser des fonds, dont la vente de biscuits et de pots Mason.

De plus, un volet prévention a été ajouté cette année. Un salon de la santé a donc été organisé par les élèves de la classe de Mme Nadeau. Chaque kiosque traitait d’un thème différent comme l’alimentation ou l’hygiène. De plus, chacun remettait un objet aux visiteurs. À la fin, cela formait une petite trousse.

«C’était important pour nous d’avoir un volet prévention, car la moitié des cancers peuvent être évités si nous avons de saines habitudes de vie», conclut l’enseignante.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des