Le retour du golf était attendu par de nombreux amateurs

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Le retour du golf était attendu par de nombreux amateurs
Les grands espaces, sur les terrains de golf, facilitent la distanciation. (Photo : Gracieuseté)

À partir du 20 mai, le gouvernement provincial permettra la pratique de sports extérieurs, malgré la pandémie de COVID-19. Le milieu du golf attendait cette nouvelle avec impatience, celui-ci ayant pris les devants dès le mois d’avril.

Dans l’optique de rouvrir les clubs le plus rapidement possible, la Table de concertation de l’industrie du golf avait conçu un protocole, en respect des consignes de santé publique. Celui-ci a été accepté dans son entièreté par le gouvernement.

Au Club de golf de Saint-Georges, les activités devaient reprendre au début mai sur le parcours de 18 trous. Plusieurs joueurs ont confirmé rapidement leur inscription pour la saison 2020.

«Le golf est un sport où l’on peut respecter facilement la distanciation sociale. Pour les golfeurs, ce n’est pas seulement un sport, mais une question de santé mentale, une échappatoire du quotidien», estime Maïté Boily, directrice générale du club.

Instaurer les nouvelles règles d’hygiène demandent beaucoup de préparation. Même avec un personnel réduit, les clubs possédant un parcours à neuf trous tirent bien leur épingle du jeu.

«Le réaménagement a été fait rapidement. Les conditions sur les verts sont excellentes. Je suis optimiste qu’on accueille de 100 à 150 golfeurs par jour, comme cela arrive chaque saison», indique Jérémy Dubois, gestionnaire du Golf du Moulin Laflamme à Saint-Benoît-Labre.

Quoi faire ?

Parmi les nouvelles règles à respecter, les golfeurs devront se présenter au plus tôt 30 minutes avant leur départ réservé. Des dispositifs sans contact permettront de récupérer la balle dans le trou, sans toucher la tige du drapeau. Les cars électriques devront être munis d’un plexiglas, au centre des deux sièges.

«Ils seront désinfectés après chaque utilisation, tout comme les voiturettes à main pour les marcheurs qui veulent transporter leur sac. Chez nous, l’accueil des golfeurs se fera à la boutique du pro, avec des équipes de quatre joueurs. Il y aura des salles de bain et casse-croûtes sur le parcours. Des cours seront disponibles pour les intéressés», explique Mme Boily.

Même si les golfeurs pourront se consacrer à leur discipline favorite dans les prochaines semaines, plusieurs clubs connaîtront des pertes importantes de revenus en 2020.

«Déjà que la saison est courte, on ne sait pas si les golfeurs de l’extérieur voudront venir jouer chez nous. L’annulation des tournois fait très mal et on ne peut pas ouvrir le restaurant et le bar. On s’attend quand même à voir les golfeurs venir plus souvent, s’ils n’ont pas le droit de faire d’autres activités», dit Maïté Boily.

Pour connaître la liste et les coordonnées des clubs de golf dans la région, visitez le site de Golf Québec.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des