L’École Jésus-Marie de Beauceville : 200 ans de tradition bien ancrée dans le présent

Par superadmin
L’École Jésus-Marie de Beauceville : 200 ans de tradition bien ancrée dans le présent
L’École Jésus-Marie axe sa formation sur le profil d’apprenant et offre plusieurs activités et options pour combler toutes les passions.(Photo - École Jésus-Marie)

Cette année, le réseau international des écoles Jésus-Marie, présentes dans 28 pays, soufflera ses 200 bougies. Lorsque Claudine Thévenet fonda à Lyon, le 6 octobre 1818, la première école Jésus-Marie afin d’aider les orphelines de la Révolution française, elle ne devait pas s’imaginer que son œuvre s’implanterait solidement pendant plus de deux siècles. Son but était simple : comprendre les besoins des enfants de son époque afin de leur donner tous les outils nécessaires afin de les amener à réussir. Bien des choses ont changé depuis cette époque, mais les religieuses et le personnel enseignant de l’École Jésus-Marie de Beauceville marchent toujours dans les pas de leur fondatrice afin de favoriser la réussite de leurs élèves tout en les amenant à se dépasser.


Une pédagogie repensée : l’arrivée des profils

Depuis cinq ans, l’École Jésus-Marie de Beauceville offre à ses élèves trois profils distincts : le profil artistique, le profil langues et monde et le profil sports-sciences. Bien plus qu’une simpleconcentration qui enlève des périodes à une grille horaire pour y insérer des activités, un profil cherche à tisser des liens entre les intérêts d’un jeune et ses apprentissages. À Jésus-Marie, l’élève est ainsi dirigé vers un profil qui correspond à son type d’apprenant, en plus de lui permettre de construire sa personnalité par des cours bonifiés et centrés sur ses intérêts. Cette approche pédagogique, unique dans la région, permet une réelle différenciation dans les processus d’enseignement et d’évaluation, ce qui met réellement l’enfant au cœur de ses apprentissages. Ne s’arrêtant pas qu’à une refonte de ses groupes, la seule institution d’enseignement privé de la région ne cesse de bonifier son offre de services pour le bénéfice de ses élèves.

L’approche de l’EJM : un grande famille

Jésus-Marie de Beauceville est bien plus qu’une école. Elle est, d’abord et avant tout, un milieu de vie enrichissant et encadré qui a comme mission de former des jeunes complets qui deviendront, demain, des adultes conscients, libres et responsables. Pour tous les intervenants du milieu, il est primordial d’offrir un programme académique stimulant qui permet le développement intégral des jeunes qui lui sont confiés.  Bien consciente de la nécessité d’outiller ses élèves de manière technologique, l’utilisation du iPad en classe en mode 1 pour 1 sera répandue à tous les élèves à la rentrée 2019.

L’École Jésus-Marie fait partie de la très prestigieuse LHPS, la ligue de hockey préparatoire scolaire. (Photo – École Jésus-Marie)

Des programmes Études-Sport

À la rentrée 2018, l’école Jésus-Marie compte 4 équipes de hockey au niveau secondaire qui évolue dans la LHPS (Ligue de hockey préparatoire scolaire).  La programme, qui en est à sa 3e année d’existence dans l’école ne cesse de gagner de nouveaux adeptes.  Ainsi, les joueurs des Lynx ont le privilège d’évoluer au sein d’une équipe de haut niveau, sans pour autant mettre de côté leurs études.Les pratiques ont lieu pendant les heures de cours libérant de cette façon du temps pour se consacrer aux études le soir.  Par contre, les enseignants, en plus d’un répondant académique, travaillent en étroite collaboration avec les parents et les entraîneurs afin que les succès se produisent tant sur la glace que sur les bancs d’école. Ce travail porte fruit, car les élèves évoluant au sein de la LHPS au obtenu un taux de réussite de 96,81 % dans leurs cours respectifs.

Nouveauté en 2018, l’offre de programme Études-Sport s’étend cette année aux adeptes de danse.  En effet, sous la direction de Madame Valéry Loubier, une douzaine de jeunes peuvent évoluer au sein d’une équipe de danse compétitive de haut niveau et ce, selon le même modèle que la LPHS.

S’ouvrir au monde : des projets emballants

Bénéficiant d’un accès privilégié à un réseau international,  l’EJM offre à ses élèves plusieurs occasions de repousser leurs horizons. Que ce soit par le projet AMISTAD, qui propose un séjour d’aide humanitaire en Amérique du Sud, ou par des séjours d’immersion à l’international, qui poussent les élèves à vivre et à étudier dans un autre pays, les jeunes sont amenés à se découvrir.  De plus, et ce à chaque année, la Troupe du théâtre sous la chapellefait voyager la culture québécoise au sein du réseau ARTDRALA en se produisant notamment en Russie, en Espagne, en Roumanie et en Italie.

Un virage technologique : l’implantation des iPads

Bien consciente de la nécessité d’outiller ses élèves de manière technologique, l’utilisation du iPad a été implanté au sein de l’EJM depuis trois ans et ce, dans tous les profils. De nos jours, il est nécessaire que les jeunes élèves apprennent à maîtriser la technologie afin de devenir des citoyens numériques responsables. L’utilisation des iPads en classe (1 iPad par élève) permet de développer la collaboration, l’innovation et la créativité.

Nul doute que Claudine Thévenet serait vraiment fière de voir que son œuvre continue d’évoluer tout en gardant sa raison d’être : comprendre les jeunes pour en faire des jeunes adultes au potentiel bien développé prêts à regarder vers l’avenir.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des