Les Condors s’entraînent sur les patinoires du parc Pomerleau

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Les Condors s’entraînent sur les patinoires du parc Pomerleau
Quatre bulles de trois joueurs se sont entraînées en plein air. (Photo : gracieuseté)

Les Condors du Cégep Beauce-Appalaches ont renoué avec les entraînements de hockey en groupe. Ceux-ci se déroulent à l’extérieur, dans le respect des mesures sanitaires.

En septembre, les Condors devaient amorcer leur première saison dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ). L’équipe a seulement joué quatre matchs avant que la province tombe en zone rouge.

« Pour novembre et décembre, nous avons eu l’autorisation de tenir deux à trois entraînements par semaine au centre sportif Lacroix-Dutil. Il y avait un maximum de huit joueurs par entraînement et seulement deux joueurs sur la glace en même temps. On faisait une rotation pour que tous les gars aient la chance de bouger », explique Pier-Alexandre Poulin, entraîneur-chef et directeur-gérant des Condors.

Pier-Alexandre Poulin, entraîneur-chef et directeur-gérant, et Maxime Aubertin, kinésiologue et préparateur physique.

Après une pause de deux mois, des joueurs se sont revus le 17 février au parc Pomerleau à Saint-Georges. Sur les deux patinoires, quatre bulles de trois hockeyeurs se sont dégourdi les jambes en plein air.

« Avec la hausse des cas de COVID-19, on ne savait pas trop où s’enlignerait l’aréna après les Fêtes. La ville de Saint-Georges nous a offert de pratiquer au parc Pomerleau le matin (avant l’ouverture au grand public). C’était une chance inouïe pour nous », mentionne M. Poulin.

L’expérience a été concluante, si bien que d’autres entraînements sont prévus au même endroit d’ici la fin mars. « On le fait pour que les joueurs gardent la forme, mais aussi afin qu’ils conservent une bonne santé mentale. Nous respecterons toutes les mesures sanitaires en vigueur », confirme Pier-Alexandre Poulin.

Capitaine des Condors, Nicolas Gervais était ravi de revoir ses coéquipiers à ce premier entraînement en 2021. « Ça me rappelle lorsque j’étais enfant. Nous jouions plusieurs heures dehors. Nous avons vraiment un bon groupe. Chaque fois qu’on se voit, nous avons toujours le sourire », dit-il.

Mini-saison possible

Au moment d’écrire ces lignes, la LHJAAAQ espérait toujours reprendre le Défi Bauer (interrompu cet automne) ou disputer une mini-saison régulière.

« La ligue n’est pas encore passé au travers de toutes ses phases de retour au jeu. Nous espérons recommencer vers la fin mars ou en avril. Pour le public, nous sommes réalistes. Ça n’ira pas avant l’automne prochain », indique Pier-Alexandre Poulin.

Jean-Philippe Vachon, gouverneur des Condors, avait déjà mentionné au journal que la LHJAAAQ ne peut pas créer des cellules isolées pour des matchs, comme la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

« Nous sommes la seule équipe de la ligue (Condors) appartenant à une école. Nos joueurs étudient au Cégep Beauce-Appalaches, mais aussi à l’Université Laval ou dans des programmes de DEP. D’autres formations sont affiliées à des cégeps ou collèges, mais leur gestion est civile. Tous les joueurs ne sont pas obligés d’être aux études, contrairement à la LHJMQ », expliquait-il en décembre dernier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires