Les Condors soulignent le 40e anniversaire de la conquête du premier Bol d’or

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Les Condors soulignent le 40e anniversaire de la conquête du premier Bol d’or
Une vingtaines de joueurs de l'édition 1979 des Condors du Cégep Beauce-Appalaches ont eu l'occasion de soulever de nouveau le Bol d'or. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy)

Les Condors du Cégep Beauce-Appalaches ont souligné le 40e anniversaire de la conquête du premier Bol d’or de l’équipe en 1979 lors de la mi-temps de la partie du 7 septembre qui a eu lieu à Saint-Georges contre les Volontaires du Cégep de Sherbrooke.

Une vingtaine de joueurs se sont ainsi retrouvés au centre du terrain et ont pu soulever à nouveau le précieux trophée. «Ce sont des souvenirs incroyables. Nous avons développé une amitié à vie entre nous», commente l’ancien porte-couleurs des Condors, Guillaume Poulin.

Pour plusieurs c’était l’occasion de renouer avec leurs coéquipiers qu’ils n’avaient pas revus depuis la fin de leur parcours au Cégep, alors appelé le Séminaire de Saint-Georges. «C’est mon meilleur souvenir. Il y a des gars que je n’ai pas vus depuis 40 ans et nous nous parlons pareil comme il y a 40 ans», lance Dany Labbé à propos de cette rencontre du 7 septembre.

Il faut dire qu’à l’époque, peu d’équipes n’arrivaient à arrêter la puissante formation beauceronne. «Pour nous, c’était une fierté», ajoute-t-il. «Nous avons démontré qu’une petite place comme la Beauce pouvait jouer au football contre des grosses villes. C’est ce que nous avons fait pendant deux ans. Nous avons mis le [Séminaire] sur la “map”», renchérit Daniel Rodrigue.

L’équipe avait été surnommée les Cultivateurs beaucerons par le Journal de Montréal. «Ils disaient vouloir nous montrer comment cela se jouait le football, mais c’est finalement nous qui leur avons montré», se souvient pour sa part Dany Labbé.

L’année suivante, soit en 1980, les Condors ont de nouveau remporté les grands honneurs. «Lors de la conférence de presse [avant la finale], on nous demande de redonner le Bol d’or. Je leur ai répondu que nous ne leur redonnions pas, mais que nous leur prêtions pour quelques jours et que dimanche, nous allions le ramener», s’esclaffe M. Poulin.

L’édition 1979 des Condors a contribué à ouvrir la voie pour les futurs footballeurs. Il y a 40 ans, les meilleurs joueurs de la région n’avaient pas d’autres endroits où aller jouer, contrairement à aujourd’hui. De plus, cela a permis au Séminaire d’attirer des talents de l’extérieur de la région.

Un programme en perte de vitesse

Depuis quelques années, le programme de football des Condors du Cégep Beauce-Appalaches connaît des moments plus difficiles. L’équipe n’a remporté qu’un seul match depuis la fin de la saison 2015, soit l’année dernière. Elle a évité de peu d’être reléguée en division 3.

«C’est difficile pour nous de voir que le programme a de la misère à repartir, mais [la direction] conserve les valeurs beauceronnes, comme le travail et la discipline, je pense que les Condors seront capables de revenir», conclut M. Poulin.

Les Volontaires gâchent la fête

Les Condors menaient 9 à 0 à la mi-temps. Cependant, les Volontaires sont revenus en force en deuxième demie, inscrivant 10 points sans réplique.

Les Beaucerons ont eu une chance de reprendre les devants dans la dernière minute de jeu à la suite d’une interception de son unité défensive. Malheureusement, une échappée lors de la séquence suivante a mis fin à la partie.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des