Les touristes affluent en Beauce

Les touristes affluent en Beauce
Le Woodooliparc attire beaucoup de visiteurs étrangers en Beauce. (Photo : (Photo Beauce Média - Archives))

De plus en plus, la Beauce devient une destination qui suscite de l’intérêt pour les vacanciers du Québec et des autres provinces.

Tranquillement, mais sûrement, les infrastructures se consolident et offrent un éventail de possibilités qui se bonifie d’année en année pour les visiteurs.

« Nous avons plus d’achalandage cette année que l’an dernier dans nos bureaux touristiques, ce qui est normal puisque les normes sanitaires sont plus permissives. Mais je crois que nous aurons somme toute une excellente saison touristique, ce que nous pourrons évaluer dans quelques semaines », indique Émilie Gagnon, directrice par intérim du développement touristique chez Destination Beauce.

Des attraits comme le Woodooliparc de Scott et le Miller Zoo de Frampton drainent déjà de nombreux visiteurs dans la région, dont plusieurs décident de prolonger leur séjour dans les lieux d’hébergement. L’agrotourisme, les musées et les activités de plein air attirent également les touristes.

« Ce qu’il y a de particulier cette année, c’est le manque de planification des vacances de la part de plusieurs visiteurs. Ils décident à la dernière minute de se rendre dans la Beauce et arrivent dans nos bureaux touristiques en demandant ce qu’il faut voir, ce qu’ils peuvent faire », ajoute Mme Gagnon.

De nouveaux touristes

Selon Annie Côté, directrice du camping Le Chevalier de La Guadeloupe, une nouvelle clientèle vient nous rendre maintenant visite en Beauce. « Cette année, nous avons des visiteurs de Chicoutimi, Rivière-du-Loup, et même de la Gaspésie ! »

Elle indique que les demandes de réservations pour des sites n’ont jamais été aussi nombreuses. « Il ne reste presque plus de places d’ici septembre alors que nous avons quelque 300 terrains de disponibles pour le camping ».

Revoir la famille

Un autre phénomène important cette année, c’est le retour des Beaucerons exilés qui décident de venir voir leur famille.

« C’est un effet de la pandémie. Pendant des mois, les familles n’ont pu se réunir. Tout le monde profite du déconfinement pour revenir rencontrer parents et amis tout en profitant des nouveaux attraits de la Beauce », mentionne Mme Gagnon.

L’ouverture prochaine de la frontière avec les États-Unis pourrait également permettre la réunification des familles, pour celles qui ont des parents du côté de chez l’Oncle Sam. Quant à la fermeture vers les états du sud, elle retiendra les Beaucerons ici, malheureusement pour certains qui auraient bien aimé se rendre sur les côtes de la Nouvelle-Angleterre.

« En attendant, les anglophones que l’on rencontre dans la Beauce présentement proviennent principalement de l’Ontario ». Eux aussi sont confinés à demeurer au Canada pour leurs vacances et le Québec est devenu une terre de prédilection pour s’évader de la province de Doug Ford.

Promotions et piste cyclable

La pandémie et le fait que les visiteurs du -Québec ne peuvent sortir de la province ont sans doute permis aux touristes qui ont tous fait le tour de la Gaspésie l’année dernière de chercher de nouveaux lieux à découvrir, dont la Beauce.

« Nous offrons de belles promotions cet été pour les attirer chez nous », indique Mme Gagnon.

Il ne manque plus qu’un seul élément structurant pour parfaire l’offre touristique, une piste cyclable qui traverse tout le territoire. « Plusieurs cyclistes en profitent déjà, que ce soit au nord ou au sud de la Beauce », ajoute-t-elle. Mais elle convient qu’une fois qu’elle sera complétée, elle deviendra une colonne vertébrale pour le tourisme beauceron.

De plus, la relance de certains festivals et événements annulés à cause de la pandémie devrait également donner un bon coup de pouce pour la prochaine saison estivale, en 2022.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires