Mathieu Roy est déjà une étoile provinciale du football

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Mathieu Roy est déjà une étoile provinciale du football
Mathieu Roy (à gauche) a inscrit quatre touchés en finale du Bol d’or. (Photo : Gracieuseté - Martin Drolet)

Mathieu Roy, de Beauceville, est receveur et porteur de ballon chez les Condors de l’école secondaire Saint-Jean-Eudes, à Charlesbourg. Âgé de 16 ans, il est considéré comme l’un des meilleurs footballeurs au Québec.

Après deux saisons au niveau benjamin chez les Faucons de Beauceville (polyvalente Saint-François), Roy a effectué son parcours cadet et juvénile au sein des Condors lors des trois campagnes suivantes.

«J’avais monté une vidéo de mes faits saillants pour les envoyer aux Condors et au Blizzard (Séminaire Saint-François). Je voulais jouer du football de haut calibre, dans un programme qui mélangeait bien le sport et l’éducation», dit-il.

Jean-Frédéric Gagné, entraîneur-chef des Condors, l’a convaincu de pencher pour Saint-Jean-Eudes. «Il n’y a pas eu de maraudage. J’avais simplement l’impression que les Condors représentaient une grande famille», se souvient Mathieu.

Joueur d’équipe

Après un Bol d’or cadet en 2017, et le titre de joueur offensif juvénile par excellence du RSEQ l’année suivante (division 1), Mathieu Roy a connu une saison exceptionnelle avec les Condors cet automne.

En neuf matchs, comme receveur, Mathieu Roy a capté 17 passes pour 371 verges de gains, inscrivant sept touchés. Il a effectué 114 courses comme porteur de ballon (1091 verges), marquant 13 touchés. Roy a également fait sept courses sur des retours de botté d’envoi (246 verges), ajoutant un majeur à sa fiche.

(Gracieuseté – Game Point)

«Ça a été ma meilleure saison. Je ne pensais pas me rendre à un niveau aussi élevé. J’aime être un leader par mes actions, mais je veux avant tout gagner pour l’équipe», affirme-t-il.

Champions du Bol d’or le 17 novembre à Thetford, les Condors ont vaincu 47-27 les Dynamiques de Longueuil. Mathieu Roy a inscrit quatre touchés, dont deux au sol sur des courses de 67 et 26 verges au premier quart.

Sa passe captée au deuxième quart pour le majeur, provenant du quart-arrière Édouard Vachon (39 verges), a brisé une égalité de 14-14. Son touché au quatrième quart (course de 22 verges) avait porté la marque 47-21.

«Ce match a été difficile physiquement et mentalement. On a voulu m’arrêter souvent lorsque je courais. Nous avons bien exploité les jeux dans notre playbook. Je n’aurais pas réussi sans l’aide de mes coéquipiers. C’est une victoire d’équipe», indique Mathieu Roy, qui a reçu le titre de joueur du match en offensive.

Déjà des offres

Terminant présentement son cinquième secondaire, Mathieu Roy a été approché par plusieurs cégeps et collèges intéressés à ses talents athlétiques. Il analysera les offres dans les prochaines semaines.

«Ça ne me dérangerait pas de jouer en division 2, si le programme de football-études est meilleur qu’une équipe en division 1. Je ne me mets aucune pression. Mon rêve de football est devenu une réalité, mais ça demandera encore du travail», conclut Mathieu.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des