Moratoire sur la construction en zone inondable: Beauceville se questionne

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Moratoire sur la construction en zone inondable: Beauceville se questionne
Le maire de Beauceville, François Veilleux, n'entend pas baisser les bras afin que son centre-ville retrouve sa vitalité. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Archives)

Le moratoire sur la construction en zone inondable imposé par le gouvernement le 17 juin a de grandes conséquences pour la Ville de Beauceville, durement touchée par les inondations du printemps.

Le maire de Beauceville, François Veilleux, ne cache pas sa désapprobation. «J’ai eu l’info en fin d’après-midi lundi comme tout le monde. Je l’ai regardée et je la fais analyser. Richard Lonchamps (directeur de l’urbanisme) est sur le dossier», explique-t-il, le 18 juin.

De nombreuses interrogations persistent puisqu’à Beauceville, tout le centre-ville se trouve en zone inondable. Cela représente près de 250 résidences et 56 commerces. Le gouvernement parle-t-il de raser le centre-ville ? «Ce n’est pas clair. On attend encore des réponses. Ça ne marche pas pantoute. La zone devrait diminuer, c’est ce qu’on pense Richard [Longchamps] et moi. On avait plein de projets, mais on ne peut pas les faire avec cela», se désole le maire de Beauceville.

Il se questionne également au sujet des commerces qui ont été touchés à plus de 50 % et qui se sont relevés sans l’aide du gouvernement ou des assurances.

Le 21 juin, la Ville de Beauceville voyait au moins une lueur au bout du tunnel. «On a enfin un numéro de téléphone et une personne ressource qui peut nous donner des réponses. Ça va nous permettre de nous positionner», explique François Veilleux.

Quant aux résidents dont les maisons seront démolies, ils seront admissibles au panier cadeau de plus de 10 000 $ remis pour les nouvelles constructions, s’ils se rebâtissent dans la municipalité. «C’est une façon pour nous d’essayer de les garder à Beauceville», estime M. Veilleux.

«Lundi nous étions assommés. Aujourd’hui, le soleil est plus rayonnant», ajoute-t-il.

Luc Provençal se fait rassurant

Appelé à commenter le sujet le 20 juin, le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, affirme qu’effectivement, autant les constructions résidentielles que commerciales sont touchées par la zone d’intervention spéciale (ZIS).

Après vérification, il indique que les commerces dont les permis de rénovation sont déjà délivrés n’ont plus de problème. Les affaires pourront continuer comme par le passé. C’est un souffle de soulagement pour la plupart des commerçants.

«Il y a cependant un bâtiment qui risque d’être problématique. Par contre, j’ai déjà un rendez-vous de pris avec le ministère [de la Sécurité publique] pour régler le dossier», explique M. Provençal.

Un décompte a été demandé afin de recenser toutes les résidences endommagées à plus de 50 % par l’inondation. «Pour l’instant, c’est quatre maisons, mais il risque de s’en ajouter d’autres. Il faut que les gens sautent sur l’occasion d’aller chercher le plus d’argent possible. C’est un programme qui arrive cette année seulement. S’ils ont un coup d’eau l’an prochain, c’est zéro», affirme le député.

Rappelons qu’une séance d’information publique aura lieu le 4 juillet prochain à 19h au centre Caztel de Sainte-Marie afin que les citoyens puissent en savoir plus sur ce qui se passera pour les constructions présentes dans la ZIS.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marise breton Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marise breton
Invité
Marise breton

https://www.facebook.com/100016317690597/videos/399919567228630/
Voici un vidéo,l’eau est venue à une hauteur de 5 pieds en quelques minutes!
La prochaine fois,il y aura des morts c’est certain!