Mort d’Emmanuel Therrien: le BEI dépose son rapport d’enquête

Mort d’Emmanuel Therrien: le BEI dépose son rapport d’enquête

L'endroit où s'est produit le drame.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a remis son rapport d’enquête concernant la mort d’Emmanuel Therrien, 41 ans de Beauceville, au Directeur des poursuites criminelles et pénales le 1er novembre. Il a ensuite révélé quelques détails de l’enquête sur son site Internet.

Rappelons que l’homme originaire de la Gaspésie est décédé après avoir été atteint par balle lors d’une intervention policière le 15 mai 2017.

Vers 10h25 ce jour-là, des policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus au domicile de Therrien à la suite d’une plainte de violence. «Ils ont reçu l’information que des détonations avaient été entendues plus tôt dans la maison et que l’homme était potentiellement suicidaire», note le BEI.

Un peu plus tard, l’homme sort de la maison et se rend à sa voiture. C’est à ce moment que les agents de la SQ l’interpellent avec leurs armes en main. «L’homme dirige sa main vers sa ceinture. Un policier remarque la crosse d’une arme de poing noire et le somme de ne par la prendre. L’homme porte sa main vers l’arme. Le policier fait alors feu et atteint mortellement Emmanuel Therrien», poursuit le BEI.

Ce dernier précise ensuite que l’expertise menée plus tard démontre que l’arme était en fait un pistolet à air comprimé.

Le Bureau des enquêtes indépendantes ne dévoilera aucun détail supplémentaire, puisque le rapport remis au DPCP n’est pas public.

Poster un Commentaire

avatar