Mur de soutènement: Saint-Georges souligne la fin des travaux en grand

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Mur de soutènement: Saint-Georges souligne la fin des travaux en grand
LBA Band était l'un des deux groupes invités pour célébrer la fin des travaux de réfection du mur de soutènement de la promenade Redmond. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

La ville de Saint-Georges a célébré en grand la fin des travaux de réfection du mur de soutènement de la promenade Redmond, qui se sont étalés sur une période de 18 mois, vendredi soir.

À lire également: Le mur de soutènement sera prêt d’ici la fin de l’année

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la promenade pour assister au spectacle des groupes Hot Stuff et LBA Band à compter de 19h. Les deux groupes s’en sont donnés à cœur joie, interprétant les plus grands succès des dernières décennies.

De plus, des jeux gonflables ont été installés pour les enfants et il était possible de manger sur place grâce à la collaboration des restaurants aux alentours.

À 22h, des feux d’artifice ont commencé à illuminer le ciel au-dessus de la rivière Chaudière, au grand plaisir des personnes rassemblées au centre-ville.

Avant les célébrations, une cérémonie a eu lieu, réunissant toutes les personnes qui ont contribué de près ou loin au projet. Le maire de Saint-Georges, Claude Morin a été le premier à prendre la parole, qualifiant le projet du plus important chantier de l’histoire de Saint-Georges.

Selon lui, la date du 6 septembre restera gravée dans la mémoire de la ville comme étant l’aboutissement d’un projet de longue haleine qui redonne vie au centre-ville. Pour lui, un centre-ville représente le cœur d’une ville. «Pour battre, un cœur a besoin d’artères qui sont bonnes. Ce que nous avons fait ici, c’est une artère pour s’assurer que notre centre-ville soit extraordinaire», illustre-t-il.

M. Morin a souligné le travail d’équipe qui a, selon lui, permis de concrétiser ce projet. «Il y a d’abord eu l’administration avant la nôtre, présidée par le maire François Fecteau. Il a lancé une étude concernant la stabilité et la sécurité du mur de soutènement. C’est à ce moment que nous nous sommes aperçus qu’il fallait faire quelque chose. […] C’est aussi M. Fecteau qui a recommandé la méthode berlinoise pour construire le mur», déclare-t-il, remerciant également l’ancien député Paul Busque et le gouvernement actuel représenté par le député, Samuel Poulin.

À la manière d’une partie de hockey, le maire a ensuite décerné ses trois étoiles à Hamel Construction, qui était responsable du chantier, et ses sous-traitants, aux commerçants situés le long de la promenade Redmond, et au directeur des services technique de Saint-Georges, Alain Roy. Un montage photo a d’ailleurs été remis à ce dernier.

Un projet dans les temps et dans les budgets

Le mur de soutènement devait coûter au départ environ 22 M$. Bien que le montant final ne soit pas encore connu, M. Morin estime qu’il en aura coûté 20 M$. «Nous sommes en train de finaliser les dernières factures. Ce qui est important, c’est que nous avons complété les travaux dans les délais. Nous avons été bénis par la température à l’été 2018», ajoute-t-il.

Les travaux ne se sont toutefois pas faits sans difficulté. Le président d’Hamel Construction, Guy Hamel, avoue que l’espace restreint dans lequel son équipe devait travailler à causer certaines difficultés. «Le fait de laisser circuler le trafic pendant la construction a aussi représenté un bon défi, tout comme le respect des normes environnementales lorsque nous devions travailler dans la rivière», précise M. Hamel.

L’entreprise a d’ailleurs fabriqué certains équipements spécialement pour ce projet pour faciliter son travail sans pour autant aller directement dans la rivière. «Cela valait la peine d’innover pour un projet de cette ampleur», conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des