Neuf mois de prison pour séquestration et agression sexuelle

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Neuf mois de prison pour séquestration et agression sexuelle

Maxime Doiron-Côté, 29 ans de Saint-Georges a écopé de 21 mois de prison pour séquestration, voies de fait, port d’arme dans un dessin dangereux et agression sexuelle sur une femme, entre le 5 et le 6 mai 2018, à Saint-Georges.

Le 5 juillet au palais de justice de Saint-Joseph, il a été reconnu coupable de six chefs d’accusation. En incluant les 14 mois de détention qu’il a déjà purgés, il lui reste 9 mois à faire derrière les barreaux. De plus, le Georgien était en possession de stupéfiant lors de son arrestation.

Lors de son passage devant la cour, l’accusé a admis les faits. Un échantillon d’ADN a été prélevé. Il lui sera également interdit de posséder des armes pour une période de dix ans et il sera soumis à une probation de trois ans.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des