Un ambulancier à la ferme maraîchère

Par Danny Lizotte
Un ambulancier à la ferme maraîchère
Les propriétaires de La Pomme du Cerf, de gauche à droite, Jean-William Caron, Arleen Jacques et Stéphane Caron. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

Jean-William Caron, ambulancier, et ses parents Arleen Jacques et Stéphane Caron consacrent plusieurs heures par semaine à leur petite ferme maraîchère, La Pomme du Cerf. Située sur la 127e rue, à la sortie de Saint-Georges en direction de Saint-Prosper, leur terre regorge de légumes et de pommes biologiques.

La famille a acheté sa maison, située à côté de ce qui allait devenir leur ferme maraîchère, en 2005. Quatre ans plus tard, le terrain adjacent – une ancienne place de sports récréatifs – est mis en vente. « Lorsque ma femme est revenue à la maison, je lui ai annoncé que je venais d’acheter le terrain », se souvient Stéphane Caron.

Au départ, les Caron n’avaient aucune idée de ce qu’ils allaient en faire. Ils décidèrent de débuter un petit potager pour eux. La famille, originaire de Thetford Mines, entreprend alors de travailler la terre. Certains vestiges de l’ancien terrain récréatif étaient encore utilisables, comme la cantine. « C’est ici qu’on lave nos légumes », lance M. Caron. De fil en aiguille, le potager prit de l’expansion pendant leur temps libre.

Formation universitaire

Il y a quatre ans, Jean-William Caron a suivi une formation au microprogramme en agriculture biologique à l’Université Laval. Il voulait en apprendre davantage sur le sujet et en faire profiter La Pomme du Cerf. L’homme de 29 ans est ambulancier pour le Groupe Cambi, à Sainte-Justine. Sa mère, Arleen Jacques, est coordonnatrice des laboratoires et des centres de prélèvements au CISSS de Chaudière-Appalaches. Son père, Stéphane Caron, est technicien en génie biomédical à l’hôpital de Saint-Georges.

Une partie du potager de La Pomme du Cerf. (Photo L’Éclaireur Progrès – Danny Lizotte)

Ouverture au public

C’est en 2019 que les Caron décidèrent d’ouvrir La Pomme du Cerf au public en leur permettant de faire l’autocueillette de pommes, à l’automne, et la vente de paniers de légumes biologiques. Pour ce faire, ils ajoutèrent une serre pour y jardiner notamment des laitues et des tomates. Ils pratiquent la permaculture, c’est-à-dire de produire des légumes sains et nutritifs tout en prenant soin de la nature et l’écosystème.

Plusieurs variétés de légumes peuvent se retrouver dans un panier : céleris, radis, laitues, carottes, oignons, échalotes ou tomates. Plus de 25 sortes de légumes sont cultivées dans cette petite ferme maraîchère. Les types de pommes disponibles lors de l’autocueillette sont les Belmac, Honeycrisp, Cortland et Empire.

Les personnes intéressées par l’achat de légumes peuvent s’abonner pour 18 semaines. Il est également possible d’avoir un abonnement de neuf semaines ou encore d’acheter des paniers, chaque semaine, en se rendant au kiosque sur leur terrain. Le point de vente est ouvert de la fin mai à septembre. Pour l’instant, La Pomme du Cerf compte une vingtaine d’abonnements.

Aider les autres

Les légumes et les pommes non utilisés sont donnés Au Bercail, à Saint-Georges, un organisme de soutien auprès de la population vulnérable de la région. De plus, Arleen Jacques aimerait accueillir des personnes avec des déficiences intellectuelles à travailler bénévolement dans les potagers. « Je lance une invitation aux organismes leur venant en aide de communiquer avec nous pour collaborer », s’exclame-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Yoland Létourneau
Yoland Létourneau
1 mois

Félicitations, très beau projet et très belle initiative

Stéphanie Caron
Stéphanie Caron
1 mois

Bravo les Caron ! ! ☺️ WoW !