Des poursuites sont déposées au Massachusetts après l’accident dans un Apple Store

The Associated Press
Des poursuites sont déposées au Massachusetts après l’accident dans un Apple Store

BOSTON — La famille d’un homme qui a été gravement blessé lorsqu’un VUS a foncé dans la vitrine d’une boutique Apple du Massachusetts, la semaine dernière, a intenté des poursuites contre la marque à la pomme, l’automobiliste en question, ainsi que les propriétaires du bâtiment où se situe la succursale.

Le 21 novembre, une personne a été tuée et 20 autres ont été blessés lorsque le véhicule a foncé dans la vitrine du magasin, qui a été éventrée lors de l’impact. Matthew Timberger est l’une des personnes qui ont été blessées, lui qui a subi des fractures et plusieurs autres blessures.

Sa famille et lui affirment que l’automobiliste qui était au volant a conduit de façon négligente, mais ils reprochent aussi à Apple et au propriétaire de l’édifice de ne pas avoir placé des barrières devant la vitrine de leur boutique, ce qui aurait pu empêcher que des gens à l’intérieur soient fauchés.

«La façade de la boutique Apple n’est qu’une large vitre avec des portes. Ces vitres et portes ne sont pas conçues ou renforcées d’une manière qui leur permettrait de résister efficacement au choc venant d’un véhicule motorisé en mouvement», peut-on lire dans la poursuite.

Apple et WS Development, propriétaire du bâtiment, n’ont pas répondu dans l’immédiat à une demande de réaction de l’Associated Press.

Deux employés du magasin ont aussi intenté des poursuites liées à cet événement, mais ils n’ont pas visé Apple.

L’automobiliste, Bradley Rein, a plaidé non coupable à des accusations de conduite dangereuse.

Il a expliqué à la police qu’il tentait de repérer une lunetterie dans le centre commercial lorsque son pied droit est resté coincé sur l’accélérateur. Il a tenté d’utiliser son pied gauche pour freiner, mais il n’a pas réussi à immobiliser son véhicule.

Il n’a pas été possible de trouver un numéro de téléphone pour joindre M. Rein, qui était représenté par un avocat commis d’office pour les accusations criminelles. Il n’était pas immédiatement clair s’il avait un avocat pour le représenter dans les poursuites judiciaires.

La famille Timberger, y compris la femme de M. Timberger, Christina, demande des dommages et intérêts qui comprennent une compensation pour ses blessures, une perte de revenus et un préjudice pour leurs relations familiales.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires