Plus de 1,5 million de pèlerins musulmans étrangers arrivent à La Mecque

Les pèlerins musulmans affluent vers la ville sainte de La Mecque, en Arabie saoudite, avant le début du Hajj, qui aura lieu plus tard dans la semaine, alors que le pèlerinage annuel retrouve son ampleur monumentale.

Selon les autorités saoudiennes, plus de 1,5 million de pèlerins étrangers sont arrivés dans le pays mardi, la grande majorité par avion, en provenance du monde entier. D’autres pèlerins sont attendus, et des centaines de milliers de Saoudiens et d’autres personnes vivant en Arabie saoudite les rejoindront lorsque le pèlerinage commencera officiellement vendredi.

Les autorités saoudiennes ont annoncé qu’elles s’attendaient à ce que le nombre de pèlerins cette année dépasse celui de 2023, lorsque plus de 1,8 million de personnes avaient effectué le Hajj, se rapprochant ainsi des niveaux prépandémiques. En 2019, plus de 2,4 millions de musulmans ont effectué le pèlerinage. Les autorités saoudiennes contrôlent le flux de pèlerins par le biais de quotas, autorisant chaque pays à envoyer un pèlerin pour mille citoyens musulmans.

Parmi les pèlerins figuraient 4200 Palestiniens de Cisjordanie occupée qui sont arrivés à La Mecque au début du mois, selon le ministère palestinien des Affaires religieuses. Les Palestiniens de la bande de Gaza n’ont pas pu se rendre en Arabie saoudite pour le Hajj cette année, en raison de la guerre de huit mois entre Israël et le Hamas.

Mardi, les pèlerins se sont pressés dans la Grande Mosquée de La Mecque, effectuant un circuit rituel en marchant sept fois autour de la Kaaba, la structure en forme de cube située à l’intérieur de la mosquée et considérée comme le site le plus sacré de l’Islam. Ils portaient des ihrams, deux feuilles de tissu blanc non cousues qui ressemblent à un linceul.

D’autres portaient des parapluies pour se protéger du soleil, alors que les températures ont atteint 42 degrés Celsius et 45 degrés Celsius dans la journée de mardi et de mercredi respectivement.

La nuit, la vaste cour de marbre entourant la Kaaba était bondée de fidèles, marchant presque épaule contre épaule et se bousculant souvent aux barricades érigées par les forces de sécurité pour diriger les flux gigantesques de personnes à l’intérieur et autour de la Grande Mosquée.

Les pèlerins effectuent la circumambulation, appelée « Tawaf » en arabe, à leur arrivée à La Mecque. Les grandes foules qui encerclent la Kaaba dureront jusqu’au premier jour du Hajj.

Le vendredi, les pèlerins se rendront à la montagne d’Arafat pour une veillée d’une journée, puis à Muzdalifah, une plaine rocheuse située à quelques kilomètres de là. À Muzdalifaf, les pèlerins ramassent des cailloux qui serviront à lapider symboliquement les piliers représentant le diable à Mina.

Le Hajj, l’un des plus grands rassemblements religieux au monde, est l’un des cinq piliers de l’Islam. Tous les musulmans sont tenus de l’accomplir au moins une fois dans leur vie s’ils en ont la capacité physique et financière.

Les participants au Hajj considèrent le pèlerinage comme une occasion de renforcer leur foi, d’effacer leurs anciens péchés et de prendre un nouveau départ.