Calgary déclare l’état d’urgence, la réparation de la conduite d’eau se poursuit

CALGARY — La ville de Calgary a déclaré l’état d’urgence local après qu’un responsable a révélé vendredi que les travaux de réparation de la conduite d’eau principale brisée devraient prendre encore trois à cinq semaines.

La mairesse de Calgary, Jyoti Gondek, a déclaré qu’elle avait signé les documents pour déclarer l’état d’urgence samedi matin à la suite de l’enquête sur la canalisation brisée, qui a révélé cinq autres zones nécessitant des réparations.

Elle affirme que la déclaration accorde à la ville des pouvoirs qu’elle n’aurait normalement pas, comme de permettre aux employés municipaux d’entrer dans une propriété privée pour faciliter les réparations.

Pour aider à accélérer ce processus, Mme Gondek affirme que la ville a discuté avec des municipalités de tout le continent, ainsi qu’avec le secteur privé, pour se procurer des pièces, des équipements et de l’expertise.

Mme Gondek a réitéré son appel aux résidents et aux entreprises pour qu’ils réduisent leur consommation d’eau pendant la crise, affirmant que la ville a atteint vendredi son seuil maximum de 480 millions de litres utilisés.

Calgary, qui compte 1,6 million d’habitants, et certaines municipalités voisines, dont Airdrie et Chestermere, sont soumises à une combinaison de règles de réduction d’eau, certaines obligatoires et d’autres volontaires depuis la rupture, le 5 juin, de la principale conduite d’eau qui les alimente, située dans le nord-ouest de Calgary.

Le Stampede annulé?

Le calendrier mis à jour pour les réparations signifie également que des restrictions d’eau seront probablement en place jusqu’au début du Stampede de Calgary, prévu du 5 au 14 juillet de cette année.

Le festival de rodéo annuel est connu pour attirer des foules de touristes et remplir les bars et restaurants de Calgary tout au long des 10 jours de festivités.

Mais Mme Gondek a déclaré qu’elle ne spéculerait pas sur la question de savoir si l’édition de cette année devra se dérouler selon des règles adaptées si la situation n’est pas résolue d’ici le jour de l’ouverture.

«Ce que je peux vous dire, c’est que nous avons de très bons partenariats dans la ville avec de nombreuses organisations, dont le Stampede de Calgary, et j’ai hâte de comprendre leur point de vue après leur réunion ici hier», a-t-elle déclaré.

Interrogé, le Stampede de Calgary n’a pas précisé si les organisateurs préparaient une version adaptée de l’événement ou si certains volets pourraient être annulés.

«Nous continuerons de travailler avec nos partenaires de la ville de Calgary et de la Calgary Emergency Management Agency à mesure que la situation évolue», a déclaré la porte-parole Shannon Greer dans un communiqué envoyé par courriel.

En 2020, l’événement a été annulé pour la première fois depuis plus d’un siècle en raison de la pandémie de COVID-19, et est revenu l’année suivante.

— Avec les informations de Rob Drinkwater à Edmonton