«On a produit au-delà des attentes» – Mario Roy

«On a produit au-delà des attentes» – Mario Roy

Mario Roy dirigeait pour la première fois dans la LNAH.

Crédit photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins

Entraîneur-chef du Cool FM de Saint-Georges, Mario Roy dit que ses joueurs ont performé au maximum de leurs capacités dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Celui-ci est entré en fonction le 3 novembre, à la suite du congédiement de l’entraîneur-chef Éric Haley et son adjoint Richard Vachon. Le Cool FM avait perdu ses six premiers matchs, dont deux cuisants revers de 6-1 et 8-2.

Sous la gouverne de Mario Roy en saison régulière, le club a obtenu une fiche de 15 victoires, 12 défaites et un revers en prolongation. Derrière le banc, il était appuyé par Christian Labonté.

«Je n’avais jamais coaché dans le senior. C’était un défi assez fou de resouder une organisation pour performer soir après soir, d’autant plus qu’il n’y a pas eu de nouveaux venus dans l’alignement depuis mon arrivée», rappelle-t-il.

Séries

Avec une cinquième position au classement, peu de gens voyaient le Cool FM battre les Marquis en quart de finale. Jonquière a gagné la série en six parties. Saint-Georges a remporté deux matchs, trois défaites s’étant terminées par la différence d’un seul point.

«On affrontait les champions en titre. Nous voulions mêler les cartes avec notre situation <I>d’underdog<I>. Comme gardien, Adam Russo a fait un travail exceptionnel. Nous avons dû composer avec plusieurs blessés, certains joueurs étant obligés de travailler à d’autres positions. Ils ont eu une éthique irréprochable», estime Mario Roy.

Dans la série de repêchage contre l’Assurancia de Thetford Mines, le Cool FM a baissé pavillon en trois rencontres. Lors du match ultime le 1er avril, le compte était de 3-3 avec moins de dix minutes à faire au cadran. L’Assurancia a marqué deux buts avant la fin de la partie. Quatre des cinq filets de Thetford Mines ont été inscrits en avantage numérique.

Mario Roy voulait resserrer la chimie entre les attaquants et les défenseurs.

 

«Le premier match a été très ordinaire (défaite de 6-1), mais on est revenu fort le lendemain (victoire de 6-3). Au troisième match, nous avons obtenu des pénalités évitables qui ont nui à notre rendement. Rendu où on était avec les blessures et la fatigue, c’était impossible de presser le citron davantage», pense l’entraîneur-chef.

Prochaine saison

Au moment d’écrire ces lignes, Mario Roy n’avait pris aucune décision sur son retour derrière le banc. Il confirme que sa première expérience senior a été formidable, surtout en compagnie des joueurs natifs de la région.

«Notre capitaine Éric Bertrand a été le meilleur marqueur de notre équipe en séries. Kevin Cloutier, c’est du talent brut exceptionnel. Hubert Poulin est un gars imposant le respect. Mario Boilard a aussi été un atout important», croit Mario Roy.

Que faudrait-t-il au Cool FM en vue de la prochaine campagne ? «Même si nous sommes opportunistes sur nos lancers, ça va prendre des marqueurs naturels pour améliorer l’offensive et diminuer la pression sur la défensive qui joue très bien. On est aussi bien garni devant le filet», conclut M. Roy.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar