Légalisation du pot : les choix des libéraux de Philippe Couillard

Légalisation du pot : les choix des libéraux de Philippe Couillard

Le candidat caquiste dans Beauce-Sud, Samuel Poulin.

Crédit photo : gracieuseté

Le 12 juin dernier, Philippe Couillard et l’ensemble de ses députés, incluant ceux dans la région, ont initié et voté en faveur d’un projet de loi permettant la vente du pot à partir de 18 ans au Québec. Je ne suis pas alarmiste. Bien au contraire. Oser et prendre la plume, sans langue de bois, afin d’écrire sa vision est pour moi essentiel, afin de redonner confiance aux citoyens envers notre système politique.

Depuis l’annonce de ma candidature, en juin dernier, je suis actif sur le terrain dans les 24 municipalités de Beauce-Sud et vous êtes nombreux à me partager vos inquiétudes face à la légalisation prochaine de la marijuana et de son impact sur la santé publique. Comme vous le savez, cet enjeu concerne en grande partie le gouvernement du Québec. L’âge de la vente, la mode distribution et la consommation dans les lieux publics relèvent de la compétence du Québec.

Contrairement à Philippe Couillard, la CAQ ne s’est jamais cachée d’être contre cette légalisation. Devant l’imposition de cette décision par Justin Trudeau, nous proposons sa légalisation à 21 ans, tel que recommandé par l’Association des médecins psychiatres du Québec (AMPQ), qui juge que le développement du cerveau est toujours en cours entre 18 et 21 ans. Nous proposons également un réseau de distribution qui soit loin des écoles et également l’interdiction de consommation dans l’espace public.

Selon un sondage SOM-Cogeco Média publié l’automne dernier, la majorité des Québécois partagent notre vision et craignent une hausse des problèmes de santé mentale. 76 % prônent également un encadrement qui se compare à celui sur l’alcool. De plus, près de la moitié des Québécois (47 %) encourage un encadrement serré et juge que l’âge légal pour consommer du cannabis devrait être fixé à 21 ans et plus, et non à 18 ans tel que le propose activement le Parti libéral du Québec. Seulement le tiers des répondants sont en accord avec les libéraux.

Pourquoi donc Philippe Couillard et l’ensemble de ses députés s’entêtent-ils à permettre à nos jeunes de 18 ans de se procurer du cannabisme. Pourquoi ? Quelles sont les raisons ? Pourquoi le Parti libéral laisse-t-il un nouveau magasin de la Société québécoise du cannabis s’ouvrir devant un Cégep à Québec ? Pourquoi le Parti libéral est-il en faveur de la consommation dans l’espace public ? Ils devront répondre à ses questions avant le 1er octobre.

Les choix sont clairs d’ici le 1er octobre. 18 ans ou 21 ans ?

Samuel Poulin, candidat CAQ Beauce-Sud

Poster un Commentaire

avatar