Le Parti 51 fera parler de lui à la prochaine élection provinciale

Le Parti 51 fera parler de lui à la prochaine élection provinciale

Le logo du Parti 51 énonce l’idée que le Québec soit le 51e État américain.

Crédit photo : Gracieuseté

Relancé par l’avocat beauceron Hans Mercier, le Parti 51 est persuadé de faire élire des candidats cet automne à Québec pour prôner l’annexion de la province aux États-Unis.

Ayant existé de 1989 à 1991, le Parti 51 est revenu sur la scène politique le 13 octobre 2016 après une officialisation du Directeur général des élections. À quelques mois du prochain scrutin provincial, près de 1000 personnes ont acquis gratuitement leur carte de membre.

«On avait 250 membres il y a un an à peine. On voulait concevoir notre membership avant de recueillir des fonds auprès des citoyens», soutient Hans Mercier, aussi chef du parti.

Celui-ci se présentera dans Beauce-Sud et dit que des personnes ont démontré un intérêt à être candidat dans d’autres circonscriptions. «Il y aura des campagnes d’investiture. Aucun candidat ne sera nommé», affirme-t-il.

Le Parti 51 regroupe de multiples allégeances politiques. Il n’est pas question de s’identifier sur la gauche ou la droite ou comme souverainiste ou fédéraliste, mais plutôt de prôner trois valeurs essentielles : liberté, sécurité, prospérité.

Hans Mercier, chef du Parti 51.

«Ça reste un projet rassembleur sans ligne de parti où les gens seront libres de faire leur vie comme ils l’entendent. On ne veut pas de politiciens de carrière chez nous, mais du monde au service de la population», mentionne Hans Mercier.

De l’écrit au vidéo

Le Parti 51 possède sa propre Constitution du Québec. Composée de 28 articles, elle se réfère en tous points au système politique américain qui est très différent de celui au Canada.

«Comme chaque état est souverain aux États-Unis, la Loi de l’État prime toujours au final sur celle à Washington. Le français serait d’ailleurs reconnu comme la langue officielle du Québec. Aux États-Unis, il n’existe aucune langue officielle même si l’anglais prédomine», rappelle Hans Mercier.

Afin de vulgariser les idées du Parti 51 et rejoindre un plus large public, des capsules vidéo seront diffusées sur le site web du Parti 51, ainsi que la page YouTube «Parti 51 Québec» au cours des prochains mois.

«Si on compte tous les gens n’ayant pas voté à la dernière élection, ça équivaut à l’élection de 48 députés. Ce n’est pas vrai qu’un vote ne peut pas changer les choses. Les Québécois seraient mieux représentés dans le système politique américain», croit Hans Mercier.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le Parti 51 fera parler de lui à la prochaine élection provinciale"

avatar
André Lepage
Invité
André Lepage

Il n’y a plus de parti de droite ou de gauche… il y a seulement des partis souverainistes ou des partis mondialistes… Trump est souverainiste… est-ce lq Québec pourra cheminer un temps avec le USA… J’EN DOUTE.

Richard Diaz
Invité
Richard Diaz
Québec pour le 51e état de l’Union américaine! Le Québec serait un État énorme et ce serait donc une énorme région de bénéficier de son unité avec les États-Unis. Une meilleure économie, un développement accru, une augmentation de la population, une meilleure aide grâce aux taxes payées dans 50 autres États par un nombre de contribuables 10 fois plus élevé que l’ensemble de la population canadienne et plus de 6 billions de dollars américains Produit domestique chaque année. Et bien que la dette nationale soit ce qu’elle est, les impôts n’augmentent pas et l’aide économique par le biais des impôts… Read more »