Une peine de 22 mois pour un trafiquant de stupéfiants

Une peine de 22 mois pour un trafiquant de stupéfiants

Crédit photo : Photo gracieuseté

Maxime Morin, 20 ans, a été condamné à 22 mois d’emprisonnement le 11 juin au palais de justice de Saint-Joseph. La sentence a été prononcée par le juge Carol St-Cyr.

Le jeune homme de Saint-Côme devra respecter une période de probation de deux ans à sa sortie. Il lui sera également interdit de posséder une arme au cours des dix prochaines années. Morin a admis les faits qui lui étaient reprochés.

Rappelons qu’il avait été arrêté à la suite d’une série de perquisitions menées à Saint-Georges, Saint-Côme et Saint-Prosper. Six autres personnes avaient été arrêtées lors de l’opération.

En tout, environ 1900 comprimés de méthamphétamine, près de 230 grammes de cannabis, une quinzaine de grammes d’huile de cannabis et de l’argent avaient été saisis au cours de l’opération qui avait nécessité le travail d’une cinquantaine d’agents de la Sûreté du Québec.

André Vaillancourt

Le juge Carol St-Cyr a ordonné la détention d’André Vaillancourt, 44 ans de Saint-Georges (à ne pas confondre avec le directeur général du Comptoir régional de Beauce du même nom), lors de son enquête sur remise en liberté.

Le quadragénaire est accusé de possession, de distribution et d’avoir eu accès à de la pornographie juvénile. Il a été arrêté lors de l’opération Onirique de la Sûreté du Québec qui a mené à l’arrestation de dix autres personnes au Québec, du 8 au 10 mai.

Poster un Commentaire

avatar