Pénurie et hausse dans la construction : un sondage confirme les tendances

Pénurie et hausse dans la construction : un sondage confirme les tendances
Les fermes de toit font partie des composantes qui ont subi une forte augmentation de coût. (Photo : Libre de droit)

CONSTRUCTION. > Un sondage Léger, commandé par plusieurs intervenants du domaine de la construction, démontre bien la pénurie des matériaux et la croissance des prix dans le marché.

Quatre entrepreneurs sur cinq ont fait face à des problèmes d’approvisionnement qui se sont soldés par des délais plus longs, ont provoqué des ruptures de stock et ont baissé l’inventaire local.

Les matériaux les plus touchés sont les portes et fenêtres (46%), le bois d’œuvre (38%), le contreplaqué (35%), les fermes de toit (33%) et les poutrelles (28%).

Un peu plus de 40% d’entre eux estiment que la hausse des prix dépasse 20%, alors qu’un sur cinq juge l’augmentation entre 10 et 20%. «La hausse du coût des matériaux est donc très significative et cela va inévitablement se refléter de plus en plus dans le prix des propriétés et des contrats publics», indique Guillaume Houle de l’Association de la construction du Québec (ACQ).

Engouement

Malgré tout, cela ne semble pas freiner l’engouement des consommateurs pour la rénovation puisque deux propriétaires sur trois envisagent faire des travaux d’ici septembre 2021. On parle principalement de peinture, d’aménagement paysager et de terrasse, mais aussi, dans une moindre mesure, de portes et fenêtre ainsi que le réaménagement de la cuisine.

«Une différence de taille, toutefois, entre ce printemps et celui de 2020, c’est la préparation des quincailleries et centres de rénovation qui auront plus de matériaux et de main-d’œuvre pour faire face à la musique», indique Richard Darveau, de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT).

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires