Un peu plus de 238 000 $ amassés au Défi têtes rasées

Un peu plus de 238 000 $ amassés au Défi têtes rasées

La 15e édition du Défi têtes rasées de Leucan a permis d’amasser un montant de 238 500$. Sur la photo, de gauche à droite : Laurie Gingras, chargée de projets au développement philanthropique à Leucan, Gilbert Trudeau, président d’honneur, Nathalie Matte, directrice provinciale et développement philanthropique à Leucan, Karol-Ann Guay, 17 ans, en rémission d’un rhabdomyosarcome, Mia Doyon, 10 ans, en rémission d’une tumeur de Wilms et Matthew Gagnon, 11 ans, en rémission d’une leucémie.

Crédit photo : L'Éclaireur-Progrès – Véronique Veilleux

L’émotion était palpable dimanche dernier au Carrefour Saint-Georges alors que se tenait la 15e édition du Défi têtes rasées de Leucan. Pour l’occasion, 36 personnes ont mis leur chevelure, et leur barbe, à prix afin de démontrer leur solidarité envers les enfants atteint d’un cancer et leur famille.

La campagne de 2018, dont la présidence d’honneur a été confiée au président de RCM Modulaire, Gilbert Trudeau, a permis d’amasser un montant de 238 500 $. À lui seul, M. Trudeau a récolté la somme record de 166 114 $. Ce montant représente 647 % de son objectif initial fixé à 25 000 $. En 15 ans d’existence à Saint-Georges, le Défi têtes rasées a permis d’amasser plus de 2 M$.

Questionné à savoir pourquoi il s’était impliqué dans cette campagne de Leucan, le président d’honneur a répondu qu’il avait la chance d’avoir trois filles en bonne santé. Aider les enfants et les parents qui n’ont pas cette chance va donc de soi pour ce père de famille.

À l’instar de son père, Isabelle Trudeau a aussi mis sa tête à prix pour aider les enfants malades et leur famille. «C’est vraiment une bonne cause. Ça pourrait affecter n’importe qui. Si jamais ça m’affectait, j’aimerais qu’il y ait quelque chose en place pour pouvoir m’aider si j’avais la leucémie ou le cancer», explique l’adolescente qui a fait don de sa couette pour la cause.

À l’instar de son père qui s’est fait rasé le coco, Isabelle Trudeau, la fille du président d’honneur Gilbert Trudeau, a fait don de sa couette pour la cause.

Où vont les dons ?

Les dons amassés par le défi serviront à offrir différents services aux familles d’enfants malades. «Dans les 48 premières heures suivant l’annonce du diagnostic, on va rencontrer les familles. On s’entend que c’est un gros choc pour les familles. C’est de l’inconnu. Elles ne savent pas à quoi s’attendre. Nous, on est là pour leur donner de l’information, les réconforter, leur offrir du soutien et des services complémentaires», explique Laurie Gingras, chargée de projets au développement philanthropique pour Leucan.

Lorsque les membres de l’organisme rencontrent les familles, ils arrivent avec une trousse contenant divers objets, dont le matériel nécessaire pour les traitements, des jeux et des livres pour expliquer aux frères et aux sœurs de l’enfant malade ce qui va se passer au cours de la maladie. L’organisme offre aussi des séances de massothérapie aux enfants atteints d’un cancer afin d’atténuer les douleurs très intenses provoquées par les traitements. Leucan investit également dans les salles de jeux aménagés dans les ailes de l’oncologie pédiatrique des hôpitaux qui traitent les enfants atteints d’un cancer.

Poster un Commentaire

avatar