Plus de salaires élevés et travailleurs actifs au nord de la région

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Plus de salaires élevés et travailleurs actifs au nord de la région
Dans toutes les sous-régions, le secteur manufacturier connaît une croissance importante pour le salaire moyen et le taux de travailleurs. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Année après année, Chaudière-Appalaches demeure la région québécoise au plus faible taux de chômage. Le besoin de main-d’œuvre est aussi grandissant, mais les conditions de travail varient d’une sous-région à l’autre.

D’après l’étude de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) intitulée Évolution du marché du travail dans les MRC (2019), les salaires et taux de travailleurs sont généralement supérieurs au nord de Chaudière-Appalaches.

Sur le plan salarial, la ville de Lévis arrive au premier rang avec un revenu moyen de 53 495 $. Elle est suivie par la MRC de La Nouvelle-Beauce (46 532 $). Ce sont les seuls secteurs dépassant le revenu moyen régional (voir tableau).

Selon le taux de travailleurs, La Nouvelle-Beauce (85,2 %) et Lévis (84,2 %) se trouvent également en haut du classement. Cette expression indique la part des travailleurs dans la population âgée de 25 à 64 ans. Elle exclut donc les travailleurs de 18 à 24 ans et de 65 ans et plus.

La MRC de Bellechasse dépasse Lotbinière en moyenne salariale (45 065 $ vs 42 884 $). Les deux sous-régions ont un taux de travailleurs presque similaire, Lotbinière possédant une légère avance.

Beauce et Etchemins

Au sud de Chaudière-Appalaches, c’est dans la portion beauceronne (Robert-Cliche/Beauce-Sartigan) où l’économie et l’emploi possèdent les meilleures statistiques.

La pandémie n’a pas freiné les besoins dans le secteur manufacturier.

Le salaire annuel moyen est plus élevé en Beauce-Sartigan (+ 575 $), mais Robert-Cliche a un bassin de travailleurs actifs plus élevé (+ 1,2 %).

La MRC Les Etchemins occupe la neuvième place sur les dix sous-régions au niveau salarial (39 912 $). Le dernier rang revient à la MRC Les Appalaches (39 304 $). Ces deux secteurs ont les pires taux de travailleurs en Chaudière-Appalaches.

Provincial et pandémie

En 2019, le revenu d’emploi moyen était de 45 859 $ en Chaudière-Appalaches, bon pour la huitième place sur 17 régions administratives. Le meilleur et le pire salaire ont été enregistrés en Outaouais (50 412 $) et en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (35 401 $).

La même année, le taux de travailleurs était de 81,7 %. Chaudière-Appalaches se trouvait en troisième position, derrière Laval (82,4 %) et la Capitale-Nationale (81,8 %). La région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (64,6 %) occupait le dernier rang.

Au moment d’écrire ces lignes, l’ISQ ne détenait pas les données sur les salaires et taux de travailleurs en 2020.

Cependant, l’organisme confirme que le taux de chômage global est passé à 5,7 % l’an dernier en Chaudière-Appalaches, une augmentation de 2,4 % sur 2019. Malgré la pandémie, ce pourcentage est plus bas que la moyenne provinciale (8,8 %) et le moins élevé de toutes les régions du Québec.

Revenu moyen et taux de travailleurs en 2019 (25-64 ans)

MRC Revenu moyen Taux de travailleurs (%) Travailleurs (totaux)
Lévis 53 495 $ 84,2 64 776
Nouvelle-Beauce 46 532 $ 85,2 16 822
Bellechasse 45 065 $ 83 16 047
Lotbinière 42 884 $ 83,5 14 694
Beauce-Sartigan 42 218 $ 80,3 22 073
Robert-Cliche 41 643 $ 81,5 7807
Montmagny 41 512 $ 77,5 8656
L’Islet 40 299 $ 77,6 6797
Etchemins 39 912 $ 74,4 6222
Appalaches 39 304 $ 75,4 15 320
Chaudière-Appalaches 45 859 $ 81,7 179 214

* Source : Institut de la statistique du Québec

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires