Policière blessée par balle : l’accusé renonce à son enquête sur remise en liberté

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Policière blessée par balle : l’accusé renonce à son enquête sur remise en liberté
Marco Rodrigue a été arrêté au terme d'une opération policière d'une douzaine d'heures. (Photo : Photo gracieuseté)

Le dossier de Marco Rodrigue, notamment accusé de tentative de meurtre envers une policière de la Sûreté du Québec (SQ), a été reporté au 4 mars prochain. L’homme de 54 ans de Saint-Zacharie était de retour en cour le 6 janvier au palais de justice Saint-Joseph.

La cause a été remise deux mois plus tard puisque la défense veut faire une contre-expertise de l’évaluation qu’a précédemment subie l’accusé, mais cela n’a pas été possible durant la période des Fêtes.

De plus, elle a renoncé à l’enquête sur remise en liberté. Le juge Stéphane Poulin a donc ordonné la détention de Rodrigue pour la suite des procédures. Précisons toutefois qu’il était déjà détenu en attendant son enquête sur remise en liberté.

Rappelons que le quinquagénaire est également accusé de port d’arme dans un dessein dangereux et de possession non autorisée d’arme à feu dans un véhicule.

L’homme a été arrêté le 18 août 2021 en fin de soirée après une cavale de plus de 12 heures. Ce jour-là, il aurait tiré sur l’agente qui l’avait présumément intercepté pour une infraction au Code de la sécurité routière sur l’autoroute 73, à la hauteur de Sainte-Marie. La SQ avait alors lancé une large opération policière pour retrouver le suspect.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires